Avant la célébration de ses 30 ans de carrière/ Meiway (artiste-chanteur)  : " Quand on aime, il faut le dire à la personne"





30 ans de carrière,  Meiway, Zo gang,  Albatros,


Avec la sortie de son 13e opus de 16 titres estampillé "la légende", Frédéric Ehui Meiway et son orchestre le Zo gang se préparent à offrir une fin dannée  de gaieté aux mélomanes ivoiriens. Au bercail pour un double concert prévu les 7 et 14 décembre prochain à Abidjan, " Lalbatros" a marqué une pause pour se confier à nous.
Lagenda culturel du Zo Gang est marqué par une série dactivités. Pouvez-vous nous en dire plus ?
On est en 2019 et vous remarquerez que ma carrière a commencé en 1989. Cela fait 30 ans de carrière musicale.  Ma team a souhaité fêter cette étape. 30 ans, ce nest pas rien. Nous voulons marquer le coup en célébrant cette fête. Pour la circonstance, on a initié plusieurs évènements. Le premier est la sortie du nouvel album. Le 13e de ma discographie. Un album de 16 titres inédits qui est sorti il y a à peine trois semaines.  Il y a aussi un pagne à mon effigie qui va être commercialisé. Il sera distribué partout. La troisième étape est une célébration de proximité. Nous irons à la rencontre de nos fans. En communiant avec eux par scènes interposées. Les 7 et 14 décembre prochains à Abidjan, il y a aura deux concerts respectivement à la patinoire de Sofitel hôtel Ivoire et au palais de la Culture de Treichville pour le grand  bal. Pour les étapes à venir, je souhaiterais sillonner la Côte dIvoire profonde. 
Pourquoi le choix du 7 décembre ? 
On aurait pu choisir le 7 août. Etant " Houphouétiste", je respecte la mémoire de notre père-fondateur. La seule façon de le matérialiser est de respecter sa volonté. Avant que le Président Félix Houphouët-Boigny ne quitte ce monde, la fête avait été antidatée. La fête de lindépendance a été ramenée au 7 août. Le père est décédé le 7 décembre 1993.  Il y a autant de dates qui mont marqué. Mais cette date en particulier est restée dans ma mémoire. En vrai, je voulais manifester  mon "houphouetisme". Je lavais déjà fait avec mon album Apolo 95, dans le morceau intitulé Nanan.  Cette chanson sera exécutée pour la circonstance.  On a aura une pensée pour le père-fondateur. 
Pour votre spectacle Vip, le ticket revient à 100.000 fCfa, avez-vous de lassurance de lécoulement de ces billets dentrée?
 Le spectacle se déroulera à lhôtel Ivoire. Nous avons souhaité offrir  le maximum au public qui en a les moyens.  Il y a plusieurs classes sociales en Côte dIvoire. Jai des fans dans toutes les classes. Pour ceux qui ont les moyens, lhôtel Ivoire est lendroit indiqué.  Le public aura droit à un dîner-gala. Il y aura à boire et à manger. Le champagne sera sablé. Cela a un prix. Il y aura un libre-service, une tombola, une exposition sur toute ma carrière. Sans oublier, le spectacle en lui-même. Le Zo Gang au grand complet sera en attraction. Pour la petite histoire, jai intitulé mon album « la légende » pour mourir vivant. Plutôt quà titre posthume. Pour ceux qui ont les moyens dinvestir pour mes obsèques, je pense quils doivent mhonorer maintenant. Si on estime que jai fait assez pour mon pays, cest le moment de se manifester. Je pense que pour eux, 100.000 fCfa, ce nest rien. Je suis une « Rolls rolls », donc ça coute le prix (rires). 
Vous semblez avoir tiré beaucoup de leçons après les obsèques dArafat Dj ...
Je ne suis pas déçu des hommages rendus à Arafat Dj. Il aurait dû recevoir des hommages de son vivant. On aurait pu éviter cela.  Il ny a pas que lui. Cela été les cas des humoristes, des chanteurs, des comédiens, des musiciens, des écrivains etc. Ils sont morts dans la misère. Ils ont été honorés le jour de lultime séparation. Cela ma interpellé. Cest mon coup de gueule pour réveiller les consciences. Quand on aime, il faut dire à la personne quon laime.  Quand on le fait à titre posthume, cela na pas de sens.
Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Jeux Africains: Ta Lou et Murielle Ahouré attendues à Rabat

Cocody : un immeuble en construction s'effondre ce mardi