Affaire de 100 millions de caution !







«Aucun parti en Côte d’Ivoire n’est mieux organisé que le Rhdp. Nous avons tout le monde avec nous», soutient le ministre Bruno Koné, gendre de Ouattara. Si le Rhdp a tout le monde avec lui, pourquoi a-t-il peur, de créer les meilleures conditions pour l’organisation des élections justes, équitables et transparentes ? On ne comprend pas cette démarche du Rhdp. Quand on est fort, on n’a besoin de tricher pour gagner. Tout le monde est d’accord avec le Rhdp. Puisque tout le monde est avec ce parti. Alors, acceptez le jeu démocratique. Et ne forcez pas les gens à adhérer à votre parti. «Un candidat qui ne peut pas avoir 100 millions Fcfa n'est pas sérieux. La Côte d’Ivoire a besoin de candidats sérieux. On parle de choses vraiment sérieuses. Ceux qui ont des offres de sociétés et de projets à faire, il faut que ce soient des gens capables, eux-mêmes, de s’assumer.», soutient Adama Bictogo, un autre griot de Ouattara. José Mujica, ancien président de l'Uruguay, n’a jamais eu besoin de déposer une caution de 100 millions de pesos pour se présenter à l'élection présidentielle. Il a  écrit les plus belles pages de l’histoire de son pays. Selon Any Malcom, un ami mien, «Il a pour tout bien personnel une simple voiture coccinelle qu'il a acheté, il y a environ 25 ans. Il était si peu attaché au matériel qu'il consacrait 90% de son propre salaire de président de la république à un programme de logement social et à un programme d'aide aux jeunes entrepreneurs. Il refusait même de dormir au palais et préférait passer ses jours avec son épouse dans la modeste demeure qu'ils avaient construit en campagne. Cela ne l'a pas empêché d'exécuter son programme et de mener des réformes courageuses notamment pour la limitation du secret bancaire et contre l'évasion fiscale. Sous sa présidence, le taux de chômage est passé de 13% à 7 %, le taux de pauvreté national de 40 % à 11 % et le salaire minimum a été rehaussé de 250 %. Il est aussi à l'origine de l'évolution du droit du travail en Uruguay en renforçant les droits syndicaux et ceux des salariés. Il a fait de son pays l'un des pays, les plus avancés au monde en matière du droit du travail. Pour mener ces réformes et obtenir des résultats probants, il n'a pas eu besoin que son compte bancaire soit rempli. Il lui a suffi de son attachement au sens du devoir, de l'amour pour ses concitoyens et de sa volonté de partage équitable du fruit des ressources et de la croissance de son pays ». L'argent ne fait pas tout dans la vie et ne conditionne pas la compétence, l'honnêteté et la moralité ou la probité d'un candidat. On n'a donc pas besoin d'être riche ou de disposer de centaines de millions, pour pouvoir se présenter à une élection présidentielle. Et ce n’est pas Any Malcom, un ami mien qui dira le contraire. « Il faudrait une bonne fois pour toute arrêter de poser des obstacles sur le chemin des impétrants ou des candidats au motif superfétatoire qu'il y aurait trop de candidats parce que tout simplement vous êtes trop fébrile et parce que vous redoutez que la coalition de bon nombre de candidats contre le Rhdp sonne votre glas. Si vous n'entendez pas la clameur et la désapprobation des ivoiriens qui émergent depuis toutes les mesures impopulaires que vous prenez, c'est que vous méconnaissez le moral des ivoiriens... Sachez que même fixer à 10 milliards, chaque ivoirien contribuera selon ses maigres moyens, pour payer sa cotisation au candidat qu'il aura choisi. Signe de leur détermination et de leur volonté d'en finir avec votre régime. En tout état de cause, la présidence ne saurait être réservée à une élite fortunée qui a de toute façon, assez déjà fait la preuve de sa corruption à bien des égards ». Bonne lecture. Allons-y seulement. Haut les cœurs. La liberté vaincra. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire. A la semaine prochaine. Inch’Allah !
yacou06336510@yahoo.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Lionel Messi ballon d'or 2019 : la surprenante réaction de Samuel Eto’o

Après les prétendues réponses du Cheick Boikary Fofana aux Évêques : Voici la position des Imams