Echangeur VGE: Le Président Alassane Ouattara livre aux populations un ouvrage de 32,5 milliards FCFA





Alassane Ouattara,Vge


Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a procédé lundi à l’inauguration de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise sur le Boulevard Valéry Giscard d’Estaing (VGE), précisément au ”carrefour dénommé Solibra” d’un coût de 32,5 milliards de francs CFA.

Ce joyau architectural est le fruit de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Japon. Le coût du projet est reparti entre l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) pour un montant de 28,2 milliards  de francs CFA et l’Etat de Côte d’Ivoire pour un montant de 4,3 milliards  de francs CFA.

Livrant l’ouvrage, le chef de l’Etat a précisé qu’il contribuera à la fluidité du trafic sur le boulevard Giscard d’Estaing avec le désengorgement de ce carrefour  qui est l’intersection des boulevards VGE et De gaulle.

«Cet endroit était l’un point névralgique et un goulot d’étranglement de la circulation urbaine de la ville d’Abidjan. Durant 36 mois, vous avez reçu les perturbations et des désagréments dans vos déplacements du fait des travaux de cet ouvrage d’art. Je vous remercie pour votre compréhension, de votre sens de civisme. Ouvrage de solide coopération entre le Japon et la Côte d’Ivoire », s’est réjoui le président Alassane Ouattara.

L’ouvrage est un échangeur de type Fly-over composé de deux ponts en béton précontraint, dont un, de 210 m de long enjambe le carrefour en venant du pont de Gaulle et un autre de 312  m  de  long,  enjambe  le  carrefour  de Treichville vers l’Aéroport. Les deux ouvrages reposent sur 20 appuis et les fondations sont descendues à une profondeur de 30 m en moyenne.

Chaque ouvrage offre deux voies de circulation en section courante et trois voies à partir de la jonction des deux tabliers. La circulation étant en sens unique.

Chef d’orchestre de ce grand projet, le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou a mentionné que cet ouvrage améliorera la fluidité du trafic par la décongestion du VGE et du Boulevard De Gaulle au niveau du carrefour.

«Cet ouvrage représente le 22ème pont que vous mettez à la disposition de vos concitoyens en huit années de gestion. Finis donc les embouteillages aux heures de pointe en ce carrefour. Chaque ouvrage construit  sur  le territoire national constitue une avancée vers la modernité de notre pays», a fait savoir M. Kouakou.

En plus, ce projet a permis d’offrir des emplois à 285 locaux dont 15 cadres qui ont été engagés.

Au nom du Japon, le chargé d’Affaires de l’Ambassade, Ishida Tatsunori, a salué l’excellente de la coopération entre les deux pays. Il a relevé que d’autres échangeurs sont prévus dans le cadre de cette coopération entre les deux pays.

Les travaux de cet ouvrage ont été lancés en novembre 2016, soit une durée de 36 mois.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Angleterre : Grosse pression sur Nicolas Pépé à Arsenal

Gestion des finances publiques : La Côte d’Ivoire bascule vers le budget-programme