Appui au développement des médias privés / L'état ivoirien octroie plus d'un milliard pour soulager les organisations de la presse





Subvention de l'état,  presse , médias privés



Le ministre de la communication et des médias,  Sidi Touré a procédé ce mardi 17 decembre, à la remise des dons et subventions de l'état ivoirien aux entreprises et organisations de médias privés.


La cérémonie qui a eu lieu à la maison de  la presse au Plateau a été une occasion pour Mme Bernise N'Guessan, Directrice exécutive du fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) , de présenter les efforts consentis par le gouvernement ivoirien pour le développement de la presse privée.


"Au titre de lannée 2019, conformément à ses missions, le F.S.D.P a apporté divers appuis aux acteurs des médias privés dans le développement et la diversification des entreprises, la garantie d’emprunts bancaires, la formation et le financement de projets dintérêt collectif", a t-elle noté. Avant d'énumérer les différents apports tant individuel que collectif à ce secteur.


Les récipiendaires, par la voix de Jean Claude Coulibaly, président de l’union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) ont tenu à salué ce geste du gouvernement qui envoie une bouffée  d'oxygène à ce secteur sinistré depuis quelques années. 


Des propos appuyés par le président du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire  (Gepci), Patrice Yao, qui s'est pour sa part appesenti sur le cas de la mutuelle sociale des journalistes  (MS Media) qui, selon lui, a besoin d'un soutien régulier afin de permettre aux journalistes et leurs familles d'être mieux pris en charge en matière de santé.


Le ministre Sidi Tiémoko Touré a,   dans son allocution  expliqué ce à quoi doit servir la subvention de l'état  avant de procéder à la remise des chèques, de quatre véhicules au GEPCI, à L'UNJCI,  à  l'union des radios de proximité de Côte d’Ivoire  (URPCI) et à la MS Médias.
Une belle occasion également pour poser  la première pierre d'un bâtiment R+1, qui abritera une salle de conférence et des bureaux pour les organisations professionnelles des médias, dans les jardins de la maison de la presse 

Pour l'année 2019, le montant global des interventions du F.S.D.P au profit du secteur des médias privés sélève à 1 025 983 504 FCFA.
Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Coronavirus- Confection de cache-nez : Des créateurs de mode prennent les choses en main

Grève dans l’enseignement : la rétention de note est la forme la plus hideuse de la grève (ministère)