Mandat d’arrêt contre Soro, arrestation de responsables de GPS : Ce qu’en pense Blé Goudé





Guillaume Soro,Charles Blé Goudé,mandat d'arrêt,Arrestation


Le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Charles Blé Goudé, qui dit avoir suivi avec beaucoup d’attention les événements relatifs au retour de Guillaume Soro, lundi, est inquiet et "regrette ici le recul des libertés individuelles, le manque de démocratie". C’est pourquoi, dans une déclaration signée de son porte-parole, Diaby Youssouf, il a dénoncé "ces pratiques d’une époque de triste mémoire".
Pressecotedivoire.ci vous propose l’intégralité de la déclaration de Blé Goudé.

COTE D'IVOIRE COMMUNIQUÉ DU CABINET DU MINISTRE CHARLES BLÉ GOUDÉ.

Le cabinet du ministre Charles Blé Goudé a suivi avec attention tous les épisodes de ce qui restera désormais gravé dans la mémoire collective ivoirienne comme « L'AFFAIRE, LE PROCUREUR CONTRE SORO GUILLAUME ».
En effet, en cette journée du 23/12/2019, le président du GPS, M. Soro Guillaume après 6 mois passé hors de la CI a quitté la France et était attendu à Abidjan aux environs de 14 h. Malheureusement, son vol n’a pu se poser à l’aéroport International Félix Houphouet Boigny comme prévu.
Au cours de la même journée, les dirigeants de son mouvement citoyen GPS (Générations et peuples solidaires), des députés du groupe parlementaire RACI, ses partisans, ont été arrêtés et un mandat d’arrêt a été émis par la justice ivoirienne à l’encontre de M. SORO Guillaume pour motif de "tentative de déstabilisation et détournement des deniers publics".
Au-delà de la personne de Guillaume Soro, le cabinet du ministre Charles Blé Goudé, regrette ici le recul des libertés individuelles, le manque de démocratie. Que dès lors qu’une personnalité quitte le navire RHDP, elle est accusée de tous les maux et devra subir les pires sentences de ce monde. (Conf cas Akossi Bendjo, Mangoua Jacques ,aujourd’hui Guillaume Soro et ses proches).


À qui le tour demain ?

Face à ce triste constat, le cabinet du ministre Charles Blé Goudé :
* Exprime toute sa solidarité au GPS et à son Président, Guillaume Soro Kibafori, aux députés de la république qui ont été arrêtés sans aucune forme de procédure en la matière eu égard à l’immunité parlementaire que confère leur statut.
* dénonce ces pratiques d’une époque de triste mémoire qui rappellent aux ivoiriens les méthodes d’un système que l’on croyait révolu à jamais.
* Appelle, face à cette remise en cause des acquis démocratiques, à la solidarité de l’ensemble de la classe politique ivoirienne pour exiger la libération immédiate des élus et de tous les autres sympathisants du GPS interpellés.
Le cabinet du ministre Charles Blé Goudé interpelle enfin le Président du RHDP et président de la République, M. Alassane Ouattara, sur le risque inévitable d’implosion sociale que peuvent engendrer de tels agissements de l’exécutif dans un pays. 
Pour finir, appelle les forces vives de la nation notamment les chefs religieux et coutumiers à engager des démarches de bonnes offices pour inviter le chef d’état ivoirien à un esprit d’apaisement afin que notre pays retrouve sa quiétude tant recherchée.
Car, la situation actuelle n’est pas de bonnes augures, surtout à 10 mois des élections présidentielles de 2020.

Fait à Auxerre le 23 /12/2019

Pour Charles Blé Goudé
Diaby Youssouf,
Porte-Parole

 

En lecture en ce moment

Booba propose un combat de boxe à Kaaris: la réponse du rappeur franco-ivoirien

Beauté : Flora Ouédraogo élue Miss Burkina Faso 2019