Mandat d’arrêt contre Soro : le procureur de la République brandit des preuves d’enregistrements sonores et photos d’armes





Soro Guillaume


Mandat d’arrêt contre Soro : le procureur de la République brandit des preuves d’enregistrements sonores et photos d’armes


Le procureur de la République, Adou Richard, a brandi, jeudi, face à la presse, les preuves d’enregistrements sonores et photos d’armes de guerre saisies par les enquêteurs pour justifier le mandat d’arrêt international lancé contre l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, accusé de tentative de déstabilisation et de détournement de deniers publics.

La captation sonore réalisée par les services secrets ivoiriens est une conversation téléphonique présumée de Soro Guillaume avec un interlocuteur. Le sujet de leur entretien porte sur les modalités de la mise en œuvre, dans un délai d’un an, d’un plan de déstabilisation minimisant les pertes en vies humaines avec le soutien des anciens Com’Zones.

En ce qui concerne le détournement des deniers publics portant sur 1,5 milliard de FCFA, le procureur Adou Richard a fait savoir qu’il s’agit du montant pour l’acquisition, depuis 2007, d’une résidence qui ne figure pas au patrimoine immobilier de l’Etat mais occupé par le mis en cause.

A l’extérieur du pays depuis plusieurs mois, l’ancien président de l’Assemblée dont le retour était annoncé pour lundi n’a finalement pas atterri à l’aéroport d’Abidjan.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp touchés par une panne

Safarel Obiang : Les concepts du coupé-decalé évoluent de jour en jour