Affaire Guillaume Soro : Benjamin Téhé, (représentant Lider Autriche-Allemagne) « Je suis surpris de la grossièreté du montage »





Guillaume Soro,Alassane Ouattara,Benjamin Téhé


La situation tendue entre les ex-alliés d’hier ne laisse personne indifférent. En effet, le représentant Lider Autriche-Allemagne donne sa position dans cet entretien.

Depuis quelques jours, le pays est secoué par cet épisode SORO.                   Quel commentaire faites-vous ? 

Benjamin TEHE : c’est bien triste d’assister à de tels évènements à la veille des fêtes de fin d’année quand l’on sait la psychose que cela va créer sur l’ensemble du pays et particulièrement au sein des populations qui espéraient une accalmie avant l’année électorale. 

Est-ce à dire que vous n’êtes pas surpris ?

B.T : surpris de quoi ? Que SORO se fasse pourchasser par le rdr  son allié d’hier ? Que ces proches soient arrêtés et jetés en prison ? Qu’ADOU, le tristement célèbre procureur vienne dire devant les médias un bout du scénario d’un feuilleton politico-juridique dont l’épilogue n’est pas pour demain ? Non, je ne suis pas surpris. Je suis par contre surpris de la naïveté avec laquelle l’on nous présente les faits. Je suis surpris de la grossièreté du montage. Je suis surpris de l’éternel amateurisme des metteurs en scène. Je suis surpris du comportement des pseudos démocrates du régime dictatorial Ivoirien. La  maladie dont ils souffrent est : carence profonde d’amour des Ivoiriens et des populations vivants en Côte d’Ivoire. C’est pour corriger tout cela, pour défendre les faibles par le respect des lois,  pour ouvrir le débat au peuple en changeant de régime, pour permettre au pays de retrouver sa dignité, pour la constance dans le discours, la profondeur dans les idées, la vision dans le combat et la fidélité dans  l’orientation que nous proposons cet homme providentiel, ce leader qu’est le Professeur MAMADOU Koulibaly, candidat  à la présidentielle 2020 du  parti LIDER dirigé par la présidente Monique GBAKIA. 

SORO serait-il donc victime de sa séparation d’avec le président ADO ? 

B.T : cela saute aux yeux ! Le rdr-rhdp est donc dans son rôle néfaste et nuisible de tous les jours : au pompier pyromane, Il faut y ajouter celui d’incendiaire criminel car ces deux combinaisons traduisent aisément les pratiquent qu’ils développent à mesure qu’approchent les joutes électorales. Et cela m’inquiète vraiment quant à la volonté et la capacité de ceux-ci à vouloir organiser l’élection présidentielle puisque incapable en l’état actuel de réconcilier les Ivoiriens, de démarrer effectivement le processus d’enrôlement pour la délivrance gratuite de pièces d’identités, de l’enrôlement pour l’établissement des cartes d’électeurs,  et de la mise en place d’une commission électorale crédible et consensuelle.

Est-ce à dire que SORO serait innocent ? 

B.T : je n’ai aucunement l’intention de me substituer à ces avocats, mais ce que je dénoncer ici est la puanteur de cette machination dont les conséquences sont là, visibles. Un adage de chez nous dit : « on ne verse pas après l’avoir lavé, l’eau de bain et le bébé avec ». SORO est notre compatriote, et s’il fait honte c’est bien à nous premièrement. S’il est coupable, ce n’est vraiment pas ce régime qui devrait nous en donner l’information. La dictature qu’il a aidé à installer se déploie avec la bénédiction de Macron qui de passage en Côte d’Ivoire renforce l’état de non droit et de mépris des libertés. En nous imposant Ouattara, SORO n’avait pas sans doute mesuré les conséquences. Ouattara est donc dans la suite logique de ce mépris démocratique; armons-nous de courage pour le combattre, SORO y compris.        
 

Existerai-t-il selon vous un lien entre la visite du président Macron et les poursuites contre SORO ?
 

B.T : c’est une suspicion légitime. De quoi les deux chefs d’états auraient-ils parlé selon vous ? De paix, de liberté et de développement en Afrique francophone ? Soyons sérieux ! le cas SORO est un sujet qui sans aucun doute a été abordé et validé par le président Français. Aussi, l’épisode du passage du CFA à l’ECO a été l’annonce la plus méprisante, humiliante, dégradante et choquante qu’un chef  d’un état comme la France, d’un pays dit de droit ; puisse venir faire devant une population Ivoirienne qui souffre le martyre et la pauvreté  depuis la prise de pouvoir  en 2011 de ADO aidé par cette coalition civile et armée. Même les néophytes en économie auraient fait mieux en termes de propositions concrètes pour une réforme de ce système économiquement criminel. 
 

Doit-on déduire que l’ECO est déjà un échec ? 

 

B.T : Le débat sur la monnaie commencera quand la France ne produira plus notre argent  sur son territoire, et que nous les africains utilisant le CFA déciderons de comment celle-ci doit être gérée. Parité fixe ou monnaie flottante ? Les experts existent en la matière. Il suffit d’écouter le professeur MAMADOU Koulibaly et bien d’autres économistes panafricains et vous comprendrez  la supercherie de la rencontre entre Macron et Ouattara. 


Votre mot de fin ? 
B.T : J’ai une pensée pour tous ceux qui ont été ou sont injustement arrêtées, incarcérées, expulsées et contraints à l’exil. Tous ceux qui sont en attente de jugement depuis des années. Tous ces prisonniers militaires et politiques connus ou inconnus qui croupissent dans les geôles du régime Ouattara. Tous ces réfugiés Ivoiriens partout où ils se trouvent. Toutes ces veuves et ces orphelins de la crise qui dure depuis environ 18 ans maintenant. Tous ces jeunes qui fuient la « démocratie et l’émergence » du rdr-rhdp en bravant le désert, les groupes d’esclavagistes et la méditerranée pour l’Europe. Fasse Dieu que le combat pour la délivrance totale de ce pays par des élections crédibles, transparentes et démocratiques aboutisse. Qu’en 2020, les Ivoiriennes et les Ivoiriens choisissent le meilleur candidat pour conduire la Côte d’Ivoire vers un avenir paisible et radieux. Le meilleur choix est le professeur  MAMADOU Koulibaly. Heureuse année 2020. 

 

Lasynthèse.net

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Musique : Dj Arafat fait officier dans l’ordre du mérite culturel.

La vengeance jusqu’à quand ?