En attendant la célébration de ses 40 ans : l’Association africaine de l’eau fait le point





Association africaine de l'eau,Directeur exécutif,Sylvain Usher


Du 23 au 26 janvier dernier, toute la haute direction de l’Association africaine de l’eau (AAE/ AFWA)  était en atelier de revue annuelle à Assinie en Côte d’Ivoire.

 Il s’agissait pour les responsables de cette organisation ainsi que leurs partenaires, de dresser le bilan des activités réalisées pendant l’année 2019,  mais aussi de présenter la planification des projections pour 2020. Déjà le jeudi 23 janvier, les différentes directions ont chacune, fait le point de leurs activités. Histoire de savoir à quel niveau se trouve l’association à l’orée de la célébration de son 20e congrès qui coïncidera avec ses 40 ans d’existence.

Pendant ces quatre (4) jours, Francis Umemezia (point focal du Programme de renforcement de l'AAE (AfriCap) au Nigeria), Valentin Yao (Coordonnateur Programme de recherche et formation), Charles Boti (Coordonnateur du projet de partenariat des opérateurs d'eau (WOP),  Dr Siméon Kenfack (Directeur des Programmes de l’AAE), Safaa Fakorede (Chef de Projet de TETRATECH), Olivier Konan (Responsable Communication à PSI) et Gilles Djagoun (Coordonnateur du Programme de renforcement des capacités de l'Association Africaine de l'Eau), Natalie Kolbe, Senior Advisor for International Programs, de la German Water Partnership (GWP) et Professeur Ives Kengne (Coordonnateur du Programme de renforcement des capacités de l'AAE et des opérateurs pour l'implémentation de l'assainissement inclusif à l'échelle de la ville,en Afrique (SAO-CWIS) ont fait chacun le point de la situation et des projections claires.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui s’est déroulé le vendredi 24 janvier a été une occasion pour M. Sylvain Usher, directeur exécutif de l'AAE de présenter son organisation.

"Initialement Union Africaine des Distributeurs d’Eau, l’AAE est née en février 1980, de la volonté de quelques dirigeants des sociétés d’eau d’Afrique, de mettre en commun leurs ressources humaines, techniques et financières, afin d’optimiser sur la formation des hommes et des femmes des entreprises du secteur, et de créer une synergie autour de la recherche de solutions, pour l’amélioration de l’accès des populations africaines aux services d’assainissement et à l’eau potable. Elle regroupe les sociétés de production et de distribution d’eau potable, celles qui gèrent les services d’assainissement, ainsi que celles qui régulent les politiques sectorielles dans les pays Africains", a-t-il fait noter.

Par la suite, il a situé cette activité qui, selon lui, "permet d’évaluer les actions de l’Institution, d’en définir de nouvelles, et de se projeter dans l’avenir, en tenant compte des succès et des échecs passés".

Il n’a pas omis d’évoquer la situation de l’accès à l’eau et aux services d’assainissement sur le continent, et qui traduisent en même temps, les défis à relever.

"40 % de la population Africaine, n’a pas accès à l’eau potable, alors que l’Afrique est gorgée d’eau, et 72% ne bénéficie pas d’un système d’assainissement adéquat. Au regard de ce tableau sombre mais réel, j’émets le vœu que ces quatre jours d’atelier soient couronnés de réussite. Je vous encourage à vous investir entièrement dans les travaux, afin qu’au sortir d’ici, l’AAE soit dotée d’un plan d’action 2020, certes ambitieux, mais réaliste qui nous permette de poursuivre notre contribution à l’atteinte de la cible 6 des Objectifs de développement Durable (ODD) qui est de "garantir l’accès pour tous à l’eau salubre et à l’assainissement d’ici 2030", a-t-il affirmé.

Le représentant du Maire de la commune d’Assinie, Etty Niamké Jean,   a salué le fait que cette activité se déroule sur ses terres, entourée d’eau.

"Tout ce qui touche l’eau, touche à la Mairie car l’accès à l’eau est l’une de nos priorités car nous comptons doter nos villages de forages. Nous comptons donc sur l’Association africaine de l’eau pour nous indiquer des structures adéquates pour nous aider", a t-il noté.

A travers des travaux de groupes et des sessions plénières, le personnel de la Direction Exécutive de l'AAE est parvenu à évaluer son plan d'action 2019 et ébaucher celui de 2020.
L'atelier s'est achevé ce dimanche 26 janvier à la satisfaction de l'ensemble des  participants qui se sont donnés rendez-vous à Kampala où aura lieu du 24 au 28 février 2020, le 20e congrès  et le 40e anniversaire de l’association.

Solange ARALAMON

 

 

  

En lecture en ce moment

Election FIF, médiation Africa…. Kone Cheick se lâche

La Côte d’Ivoire dénonce la détention de ses ressortissants en zone militarisée en Tunisie (Déclaration)