Des jeunes entrepreneurs présentent les premières tablettes du chocolat made in Divo





Chocolat Made in Divo


Des jeunes de Divo ont présenté les premières tablettes de chocolat réalisées avec leur unité de production basée à Divo, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux du nouvel au président du conseil régional du Lôh-Djiboua,

« La Côte d’Ivoire est premier pays producteur de fèves de cacao dans le monde et nos parents paysans n’ont vendu que des fèves de cacao. 60 ans après, on ne devrait plus continuer à vendre des fèves, alors que nous, leurs enfants, avons aujourd’hui l’intelligence et la technicité pour la faire transformation et faire du chocolat. C’est pourquoi nous, jeunes de cette région, avons sorti le chocolat du Lôh-Djiboua », a déclaré le PCA de la coopérative productrice de ce chocolat, Koua Alphonse.

Selon Koua Alphonse, la coopérative “Farmers Solidarity” a fait le lancement de sa production le 30 décembre avec les fèves issues des plantations de deux planteurs membres. L’unité a pu ainsi produire 600 tablettes de chocolat avec un partenaire financier ivoirien.

« Notre ambition est d’amener davantage de coopératives de producteurs à fabriquer du chocolat. Dans toutes les régions productrices de cacao, nous allons étendre les unités de production », a précisé Koua Alphonse qui compte former à Divo 100 femmes pour être employées dans les unités de production cette année.

Le président du conseil régional du Lôh-Djiboua, Zakpa Kobenan, a félicité et encouragé les premiers producteurs du chocolat de la région à poursuivre cet effort et à être un exemple pour tous les jeunes de Côte d’Ivoire. « L’agriculture de papa avec la machette et la daba, c’est fini. Ce n’est pas en vendant des fèves de cacao, des grains de café, que nous allons nous enrichir. Celui qui s’enrichit, c’est celui qui transforme », a souligné Zakpa Kobenan.

(AIP)

Jmk/kp

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Quelque 700 jeunes ivoiriens en formation pour sensibiliser et lutter contre les fake news

Cinéma/ Akissi Delta dans tous ses états : "Chez nous ici, chien mange chien »