Agression des reporters de RTI 1 au meeting d’EDS, samedi : L’Intersyndicale du secteur des médias met en garde





Intersyndicale du Secteur des Médias,ISMCI,RTI,agression des reporters,meeting EDS


L’Intersyndicale du Secteur des Médias en Côte d’Ivoire (ISMCI), réunie en comité exécutif, ce mercredi, a dénoncé l’agression dont ont été victimes les reporters de la Radiondiffusion télévision ivoirienne (RTI), samedi, lors du meeting du groupement politique Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), à Yopougon. Dans un communiqué qui a sanctionné cette réunion, l’ISMCI a mis "en garde les organisations politiques de quelque bord que ce soit, contre toute agression des travailleurs des médias". Pressecotedivoire.ci vous propose l’intégralité de cette déclaration.

COMMUNIQUE RELATIF À L’AGRESSION DES REPORTERS DE LA RTI AU MEETING D’EDS A YOPOUGON

1. Les faits

L’Intersyndicale du Secteur des Médias en Côte d’Ivoire – ISMCI – regroupant l’ensemble des 11 syndicats des médias publics et privés ivoiriens a appris avec consternation le fait des travailleurs de la RTI 1 agressés lors du meeting du groupement politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS). Ces militants réunis suite à un appel de leurs leaders locaux, et jouissant ainsi de leur liberté d’expression politique, n’ont pas trouvé mieux que de porter une grave attaque contre la liberté d’expression d’un média venu couvrir leur évènement.
Ainsi ces militants du groupement politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté réunis à Ficgayo dans la commune de Yopougon le samedi 1er Février 2020, ont choisi d’humilier et chasser nos camarades syndiqués du Syninfo comme des malpropres, sans aucune raison valable. Leur seul tord étant d’être des travailleurs d’un média public.

2- Notre ferme position :

Devant cet acte barbare et illégal n’ayant pas sa place dans la société démocratique, l’Intersyndicale du Secteur des médias en Côte d’Ivoire, garante de la défense des hommes des médias et de leur sécurité dans l’exercice de leur fonction, réunie en comité exécutif ce mercredi 5 Février 2020 :

- Met en garde les organisations politiques de quelque bord que ce soit, contre toute agression des travailleurs des médias,
- Exhorte ces groupements politiques de façon impérative, à faire en sorte que ce genre d’actes ne se répète plus jamais.
- Demande aux pouvoirs publics, à savoir au Gouvernement ivoirien, plus particulièrement au Ministre de la Sécurité ainsi qu’au pouvoir judiciaire de tout mettre en œuvre pour identifier et sanctionner les auteurs de ces actes d’agression de nos camarades en reportage sur le lieu du meeting du groupement politique EDS.
- Invite les Journalistes ivoiriens et tous les travailleurs des médias à plus de solidarité envers leurs camarades agressés en pareille situation en boycottant désormais et séance tenante dans un élan commun, la couverture médiatique des événements pendant lesquels leurs collègues sont agressés de quelque manière que ce soit.
- Témoigne tout son soutien à la RTI et à son personnel.

Pour L’Intersyndicale du Secteur des Médias en Côte d’Ivoire
Le Porte-parole Adjoint

Sam – Wakouboué

En lecture en ce moment

37ème AG ordinaire de la CICA-RE : La Côte d’Ivoire disposée à soutenir les performances de la compagnie

Mode: Décès ce jeudi 22 Août du créateur de mode Eloi Sessou (Source familiale)