Agression de l’équipe de la RTI au meeting de EDS : l’UNJCI prend position





Agression RTI,EDS,UNJCI


L’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a produit un communiqué qu’elle a rendu public ce mardi 18 février, après l’agression de l’équipe de la RTI au meeting du Groupement politique " Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté" (EDS).

Voici l’intégralité du communiqué

DECLARATION DE L’UNJCI SUITE A L’AGRESSION DE L’EQUIPE DE LA RTI AU MEETING DE LA PLATEFORME POLITIQUE EDS

•          LES FAITS

Le samedi 1er Février 2020 le groupement politique « Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté » (EDS) a organisé un meeting à la place Ficgayo de Yopougon.

L’équipe de reportage de la RTI partie couvrir cet évènement a été l’objet d’injures et refoulée du meeting.

•          NOTRE ANALYSE

A ce meeting toute la presse nationale et internationale a été conviée en bonne et due forme.

Nous comprenons donc difficilement qu’une équipe de reportage puisse être agressée et chassée de la sorte et ce, en présence des organisateurs et des autres confrères venus couvrir l’évènement.

L’UNJCI précise qu’une telle humiliation ne saurait passer sous silence

•          NOTRE POSITION

L’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), selon son préambule et en son article 2 des statuts relatifs à son objet, tient à la défense de la liberté d’opinion et d’expression en général et de la liberté de la presse en particulier telle que stipulée dans la Constitution ivoirienne et qui garantit le pluralisme de l’information et les libertés individuelles.

    Condamne cette agression de l’équipe de reportage de la RTI à ce meetingü

           Exprime sa compassion et son soutien à la Direction Générale de la RTI ainsi qu’aux agents agressés.ü

           Assure à l’ensemble de la presse et des Médias sa constante présence et sa perpétuelle veille en ce qui concerne la vie et l’intégrité physique des journalistes de Côte d’Ivoire dans l’exercice de leur fonction.ü

           Interpelle et invite vivement tous les dirigeants des partis et mouvements politiques et leurs militants à protéger les reporters et à s’abstenir de toute forme d’agression vis-à-vis des acteurs de la presse et des médias.ü

Par ailleurs, l'UNJCI initiera une tournée les jours à venir auprès des partis et groupements politiques pour une meilleure collaboration entre les acteurs de la vie socio-politique en Côte d'Ivoire.

 

                                                            Fait à Abidjan, le 18 Février 2020

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

L'Usc Bassam dompte l'Asec et remporte la coupe de la ligue 2019

Changeons avec le monde