Presse: Samba Koné prend les reines de l'autorité nationale de la presse





Passation de charge à l'ANP


Nommé le 29 janvier 2020 après un Conseil des Ministres en qualité de nouveau président de l'Autorité nationale de la presse (ANP), Samba Koné a officiellement pris les commandes de l'ANP à l'issue de la passation des entre lui et son prédécesseur, Raphaël Lakpé,  tenue ce mercredi au sein de la structure. 

La signature du document de passation des charges s’est faite en présence du chef de cabinet du ministre de la Communication et des Médias, Assoumany Gouromerrand, du président de la Haute autorité de la Communication audio-visuelle Me René Bourgoin, de l’inspecteur général au ministère de la Communication, Anoma Kanié Léandres, ansi que de l’ancien président de la structure, Eugène Kacou.

Le président sortant a exprimé un double sentiment à savoir "un sentiment de satisfaction, de joie d’avoir passé ces huit dernières années au service de la régulation de la presse de son pays mais aussi un sentiment de tristesse parce qu’après cette cérémonie de passation des charges, prend fin sa collaboration directe avec l’ANP".

Il a saisi l’occasion pour exprimer sa gratitude au chef de l’Etat, Alassane Ouattara pour la confiance placé en lui, une confiance renouvelée puisqu’il a appelé à assurer les fonctions de président du Conseil de surveillance de l’autorité du riz.

Il a relevé les acquis de l’ANP sous sa présidence, entre autres, "la remise à flot du prix CNP d’excellence, devenu aujourd’hui le Grand prix de la presse de Côte d’Ivoire, la mise en puissance de la régulation économique des entreprises de presse, la difficile période d’application de la convention collective".

Toutefois, Raphael Lakpé a rappelé les défis que devra relever son successeur. "Je pars en laissant en suspens la question du respect effectif de la convention collective, de même que les préoccupations d’une régulation efficace de la presse numérique dont le périmètre reste indéterminé", a-t-il averti.

Tout en souhaitant plein succès au nouveau président, à un tournant décisif de l’histoire de la Côte d’Ivoire, il a averti que la tâche ne sera pas du tout facile.

"Je ne vous mets pas en garde  contre le traitement –amicale- dont vous pourriez être l’objet…dans tous les cas, rien ne doit vous distraire de votre mission, il vous faut rester concentré sur votre mission", a-t-il conseillé, avant d’exprimer sa satisfaction de céder les rênes de la maison dont les qualités sont connues et reconnues de tous.   

Le nouveau président, Samba Koné qui dit avoir une profonde conscience de la mission qui lui est confiée a également a également adressé sa reconnaissance et sa gratitude au chef de l’Etat et s’est réjoui de l’excellence des relations entre l’ANP et le ministère de la Communication et des Médias.

Il a témoigné son admiration à son prédécesseur pour le travail réalisé mais aussi et surtout pour les résultats qui ont commencé à faire jour.

"Monsieur, le président, partez en ayant le sentiment d’avoir accompli avec abnégation et professionnalisme votre charge", a rassuré Samba Koné qui s’est engagé à apporter sa part au travail déjà accompli par ses prédécesseurs.

A l’endroit des responsables des organisations du secteur des médias, Samba Koné les a invité à percevoir l’ANP autrement.

"Plus qu’un gendarme prêt à verbaliser, à sanctionner, le régulateur doit être perçu avant tout comme un élément de moralisation qui intervient quand l’autorégulation, c’est-à-dire, la régulation interne se révèle défaillante", a-t-il précisé, avant d’exhorter le personnel au travail.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Coronavirus: Didier Drogba distribue 5000 kits alimentaires à Abidjan

Côte d’Ivoire/ Douanes de Noé : 30.000 tonnes de produits prohibés incinérés