Lancement du projet pilote "Prévision des précipitations par la technologie HDRAIN" dans le cadre des villes durables





Sodexam,Météo,Jea-Louis Moulot,Banque mondiale


Suite à la convention de partenariat qui lie la Sodexam et Météo France Internationale, financé par le  Trésor Français à hauteur de 320.000.000 FCFA, la Sodexam procède ce lundi 02 mars 2020 au lancement du projet pilote "HD RAIN",  en présence de son  Directeur Général, des représentants de Météo France internationale  et de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire

Le projet permettra l’installation de 150 capteurs de précipitations qui détecteront à partir des ondes de télévision des quantités de pluies et permettront une prévision à courte échéance, dans la ville d’Abidjan et ses environs.

Honoré du choix de la Côte d’Ivoire pour le déploiement de cette phase pilote, Jean-Louis Moulot, Directeur Général de la Sodexam, s’adressant au partenaire technique a affirmé : "le déploiement de votre solution innovante de mesure et de prévision des pluies par l’atténuation du signal TV reçus  par des paraboles installés au sol, à travers l’installation de 150 capteurs de précipitations dans la ville d’Abidjan et dans sa périphérie, notamment à Grand Bassam est une première en Afrique et nous sommes honorés que vous ayez choisi la Côte d’Ivoire pour cette expérimentation"

Selon la Banque Mondiale, investir 1$, soit 580 FCFA  dans la prévention et la prévision des phénomènes météorologiques permet d’économiser 100$, soit 58.000  FCFA pour les actions de relèvement et de secours. Des investissements dans les réseaux d’observations et les techniques de prévisions météorologiques permettent donc de réduire de manière considérable les pertes en vies humaines.

Notons que  la Sodexam est une société d’État responsable de la gestion, de l’exploitation et du développement des aéroports, de la météorologie et des activités aéronautiques en Côte d’Ivoire. A cet effet, elle est chargée de toutes les opérations industrielles, commerciales, mobilières, immobilières et financières permettant de développer les 15 aéroports et les 14 stations météorologiques de l’intérieur du pays et/ou se rattachant directement ou indirectement à son activité.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Crise dans le secteur éducation-formation : La FESCI marche pour réclamer la reprise des cours

Election FIF, médiation Africa…. Kone Cheick se lâche