Atteinte à la liberté de la presse: Après les journalistes de "Le Temps", une autre journaliste convoquée





atteinte-a-la-liberte-de-la-presse-apres-les-journalistes-de-quotle-tempsquot-une-autre-journaliste-convoquee


Après la convocation de Yacouba Gbané, Journaliste et directeur de publication du quotidien Le Temps (opposition) et de son collègue Barthélémy Téhin par la gendarmerie et leur audition,  une autre journaliste est convoquée ce jeudi au commissariat de police de Port-Bouët.

Monique Kacou, Journaliste à la radio AFM de la commune chère à feue Hortense Aka Anghui, par ailleurs, Secrétaire général de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (UNJCI) est priée de se présenter ce jeudi à 10 heures, munie de sa pièce d'identité " pour affaire la concernant", au commissariat de Port-Bouët, peut on lire sur la convocation. 

S’agissant des journalistes de Le Temps, il leur est reproché d'avoir publié "En dix ans, la Côte d’Ivoire est devenue un État voyou". Après leur audition, ils ont été libérés mais condamnés à payer une amende de cinq millions chacun pour "flagrant délit".

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Démolition abusive de ses maisons : Une entreprise immobilière crie son ras-le bol

Situation de précarité des entreprises de presse : « … nous allons nous en sortir », rassure le président des éditeurs de presse