Affaire "patiente morte par manque d’oxygène" à l’hôpital général de Port-Bouët : le Ministère dit sa part de vérité





Hôpital général de Port-Bouët,décès patiente,manque d'oxygène


Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique est monté au créneau pour dire sa part de vérité relativement à ce qu’on pourrait appeler "affaire, patiente morte par manque d’oxygène" à l’hôpital général de Port Bouët.

Selon une note rendue publique par Direction de la Communication et des Relations Publiques du ministère, la défunte, aux dires de ses parents, "souffrirait d’une cardiopathie en cours de traitement et était connue asthmatique".

"Il ne s’agit donc pas d’un prétendu manque d’oxygène, encore moins d’une quelconque négligence des services des urgences de l’Hôpital Général de Port-Bouët, comme tentent de le faire croire certaines personnes", a précisé le ministère, ajoutant que l’équipe de garde de l’hôpital a tout mis en œuvre pour réanimer la patiente qui avait perdu connaissance quelques instants, après son arrivée.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Football : la réhabilitation du stade FHB démarre en juillet 2020

Réforme de la CEI : "L’opposition doit dire non de façon véhémente à la Commission", martèle Mamadou Koulibaly