La POECI salue la recomposition de la CEI par le gouvernement





POECI,Recomposition de la CEI


 La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) salue la recomposition de la commission électorale indépendante (CEI) adoptée mercredi par le gouvernement en conseil des ministres.

Dans un communiqué signé de son président du conseil d’administration, l’Imam Koné Ibrahima, et transmis lundi, à l’AIP, la Plateforme dit apprécier « à sa juste valeur » la décision du chef de l’Etat et encourage le gouvernement à poursuivre les efforts pour l’organisation d’élections « inclusives, transparentes et apaisées ».

Cependant, la POECI demande à l’exécutif de prendre en compte les différents points dans le projet du code électoral ayant fait l’objet de discussion. Il s’agit, selon elle, du toilettage du code électoral en vue de sa conformité avec des articles de la constitution, l’intégration dans la future loi portant code électoral, d’un titre entier consacré aux dispositions pénales, la proclamation des résultats provisoires au plus tard 72 heures après la fermeture des bureaux de vote, ainsi que la publication des résultats par bureau de vote sur le site officiel de la CEI au plus tard 72 heures après la clôture du scrutin.

Par ailleurs, la POECI salue la sagesse du chef de l’Etat, Alassane Ouattara de ne pas briguer un troisième mandat, l’encourage à œuvrer pour la consolidation de la démocratie dans notre pays et exhorte toute la classe politique, notamment l’opposition et le parti au pouvoir à privilégier le dialogue en vue d’aboutir à des élections transparentes.

Le président de la République a signé une ordonnance, mercredi, modifiant la loi sur la CEI, en vue de permettre l’attribution d’un siège dans cette Commission au parti de l’opposition dont la représentation au Parlement est la plus significative.

Ainsi, la Commission centrale de la CEI sera désormais composée de 16 membres au lieu de 15 dont trois personnalités proposées par la majorité au pouvoir et quatre personnalités proposées par les partis ou groupements politiques de l’opposition, rappelle-t-on.

(AIP)

fmo

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Covid19 : Ouattara, Duncan et seulement une dizaine de ministres au conseil, voici la raison

Covid-19 : le point de la situation du 21 juin 2020