Protocole et relations publiques : quatre jours d'échanges d’expériences entre professionnels à Abidjan





Protocole,Abidjan contact proticole,IPPRB,Abidjan,Côte d'Ivoire


Des délégués de la Guinée, du Mali, du Gabon, de la République démocratique du Congo, du Togo et de la Côte d’Ivoire sont réunis, à Abidjan, depuis le mardi, à Seen Hôtel, au Plateau, dans le cadre de Abidjan contact protocole, initiative du réseau International protocole and public relation board (IPPRB). Cette rencontre, qui prend fin, vendredi, portera sur le renforcement des capacités des participants, tout en privilégiant les aptitudes en négociation et médiation, de même qu'en sécurité et prise en charge optimale des hautes personnalités, sites et délégations.
Abidjan contact protocole revêt un caractère hautement significatif pour le réseau. En effet, créé en 2015, cette rencontre se présente comme une pause, un temps d’arrêt pour dresser le bilan de ces 5 années d’activités.
"Abidjan Contact Protocole est un séminaire de formation pour une mise à niveau des connaissances, mais aussi une lucarne d’échange et de partage d’expériences. Le protocole, ce sont des règles et il faut les connaître parce qu’on a quelquefois des petits problèmes dans les cérémonies. Les règles protocolaires en Côte d’Ivoire ne sont pas forcément celles du Mali et du Gabon. Il faut donc savoir tout cela", a fait savoir Yéo Gneneman Moussa, président de IPPRB Côte d’Ivoire et chef du protocole et chargé de mission du ministère de la Fonction publique.
Louis-Cheick Sissoko, de la présidence de la République du Mali et vice-président international de l’IPPRB a encouragé les participants à être attentifs et à échanger sur les procédés en cours dans leurs pays respectifs. Car il qualifie ce rendez-vous comme étant celui du donner et du recevoir.
Desforges Adediha, directeur exécutif de IPPRB, a demandé aux participants de bien vouloir faire partager leurs connaissances, expériences et leur vécu dans le domaine du protocole. Quant à Mme Mireille Koffi du cabinet Desforges consulting international, elle a précisé qu'il sera question de l'harmonisation des pratiques protocolaires lors des échanges.
Le réseau a initié de nombreuses rencontres à Abidjan, Bamako et Dakar. Il a également pris part au Sommet Afrique France de Bamako en tant qu’observateur. Une délégation du réseau a par la suite été reçue en audience par le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en mai 2017.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

FIFA-FIF: Levée de suspension financière confirmée

Plus de 6000 cas de fraude enregistrés au Baccalauréat 2019 (ministère)