Le CNRA et ses partenaires lancent un projet de germination rapide de la cola





CNRA,Germination cola


Le Centre national de recherche agronomique (CRNA) a mis au point une technique innovante de germination rapide de la noix de cola et de production homogène des plants, pour la diffusion de laquelle un atelier s’est déroulé, jeudi, à Divo, à l’adresse des partenaires du projet, dont des producteurs de l’organisation interprofessionnelle agricole de la filière cola.

Le projet lancé est intitulé, « Diffusion de la technique de scarification de la noix de cola pour réduire la durée de la dormance et améliorer le taux de germination des semences en pépinière». Il bénéficie d’un financement du Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD), un pendant du Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (FIRCA).

Pour la diffusion de cette technique innovatrice, le projet pilote en cours de démarrage, d’une durée de 18 mois, a permis de sélectionner 187 producteurs de cola, membres de coopératives agricoles, provenant des quatre régions sélectionnées pour la phase pilote, à savoir l’Agnéby (Agboville), le Guemon (Douékoué), le Lôh-Djiboua (Divo) et la Nawa (Soubré). Des pépinières y seront créées pour produire le matériel végétal de base.

Les techniciens du CNRA, dont le généticien, Bosson Bouadou, ont expliqué comment par la scarification des noix de cola, il est désormais possible de réussir des germinations rapides des noix en une semaine, au lieu de 35 jours, et obtenir un jeune plant en trois mois. Au bout de six mois les plants peuvent être plantés.

Ainsi, cette nouvelle technique a accru la densité de la production sur un espace réduit, de même qu’elle a raccourci le cycle du colatier, qui passe désormais de 9 ans à 4 ans, offrant des plantations de colatiers qui produisent de façon homogène dans ce laps de temps. A la place des colatiers spontanés et disparates, désormais l’on aura des plantations de colatiers comme il en existe pour les cacaoyers et les anacardiers, a-t-on souligné.

Le représentant du Directeur général du CNRA, Zakra Nicodème, a exhorté l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), partenaire au projet, à aider à diffuser le plus large possible cette technique, afin d’intéresser un plus grand nombre de personnes à la filière cola, de plus en plus rentable.

« Ce projet est vraiment capital pour une filière naissante comme la nôtre. Il est innovant, car il permet la mise en place d’un itinéraire technique qui permet de produire rapidement des pépinières et de pouvoir planter la saison suivante des plants », a déclaré le Directeur exécutif de l’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière cola, Biogo Henri.

La Côte d’Ivoire est le premier pays exportateur de cola, avec une récolte annuelle d’environ 260 000 tonnes de noix par an, dont 200 000 exportées, générant un chiffre d’affaires estimé à plus de 100 milliards de francs CFA.

(AIP)

jmk/fmo

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election à la Fif : Sory Diabaté annonce sa candidature

COVID-19 : Le point de ce jeudi 28 mai 20