Affrontements entre partisans de Moulot et d’Ezaley : le candidat Miessan Vincent de Paul appelle à l’apaisement





Afrottement,Grand-Bassam,Moulot,Ezaley,Miessan Vincent de Paul,apaisement,appel


Face au relan de violence que vit la ville de Grand Bassam depuis les élections municipales, le candidat malheureux Miessan Vincent de Paul est monté  au créneau, ce vendredi 21 décembre, pour condamner les violents affrontements entre les partisans de Jean-Louis Moulot  (déclaré vainqueur) et Georges Philippe Ezaley  (qui conteste les résultats).
Dans une lettre adressée aux Bassamois et aux Bassamoises, sur sa page Facebook,  il s’insurge contre ces violences constatées depuis un moment. 
‘’Quel héritage laisserons nous à nos enfants?’’, s’est-il interrogé, avant de condamner ces faits qui, selon lui, n’honorent pas leur cité. ‘’ Nous condamnons avec vigueur les événements qui se sont déroulés ce matin au quartier France et appelons les fils et filles de notre commune au calme et à l'apaisement. Bassam ne mérite pas cette image dégradante, Bassam doit être au-dessus de nos ambitions politiques et nos intérêts personnels’’, écrit-il . 
Il appellé tous les enfants de Grand-Bassam a s’engager dans le sens du dialogue et de réconciliation. Il demande à la jeunesse d’arrêter de se faire manipuler et  invite les leaders politiques, administratifs,  coutumiers et  religieux à accompagner Bassam dans cette mission de consolidation de plusieurs années de Vivre Ensemble connu de tous et par tous.
Il est bon de rappeler que ce vendredi matin  une marche initiée par les partisans du maire sortant Georges Philippe Ezaley s’est terminée par un affrontement entre ces derniers et ceux de Jean-Louis Moulot  déclaré  vainqueur lors des élections municipales partielles du dimanche 16 décembre dernier.


Solange ARALAMON 

 

En lecture en ce moment

L’opposition boucle 2020 !

Côte d’Ivoire/Cinéma : Le film "L’interprète" honore le cinéma ivoirien en Italie