Destruction d'un centre de prélèvement du COVID-19 au stade de la BAE: Ce que le préfet d'Abidjan a dit aux populations





Coronavirus,Saccagé d'un centre,Yopougon,Préfet d'Abidjan


Le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi est allé rencontrer ce lundi, les populations riveraines du Stade de la BAE, réfractaires à l'installation d'un centre de prélèvement du COVID-19 dans leur cité. 
Selon lui, ces populations  ont émis des craintes relativement à l’implantation du centre de prélèvements, qui contaminerait leurs familles.
En plus, elles disent n'avoir pas été informées par les équipes techniques, au moment des installations.
Le préfet pour qui "il ne sert à rien de créer des controverses dans la gestion de cette crise" dit avoir présenté les excuses pour le déficit d’information locale et s'est engagé, en tant que gestionnaire départemental de cette crise, à fournir aux populations, toutes les informations sur les mesures administratives.
Selon lui, l'installation de ces sites répondent au seul souci de rapprocher les équipes médicales des populations, en effectuant des dépistages volontaires, en orientant et en fournissant toutes les informations nécessaires.
"Au lieu qu’un habitant de Yopougon aille jusqu’à Treichville, il n’a qu’à se rendre dans le centre proche pour se faire prendre en charge ou se rassurer", a-t-il dit, rassurant qu'"il n’y aura pas de convois de malades venant d’ailleurs pour être confinés à Yopougon".
Il a fait savoir en outre, que chaque commune d'Abidjan disposera d'un centre de prélèvement, insistant sur l'intensification de la communication et de la sensibilisation.
Un centre de prélèvement de la maladie à Coronavirus, installé à Yopougon a été saccagé dimanche par des populations qui craignent d'être contaminées par le virus, rappelle-t-on.    
Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Athletisme : Mondiaux 2019, Cissé Gue qualifié pour les demi-finales

Concours administratifs : les délibérations débutent ce mardi