Destruction des installations d’un centre de dépistage à Yopougon : les auteurs seront traduits devant la justice (communiqué)





coronavirus,destruction installation,yopougon BAE


Dans la nuit du dimanche 5 avril 2020, le centre d’accueil destiné aux tests au COVID-19, en construction au stade de la Brigade Anti-Emeutes (BAE) sis à Yopougon, au quartier Toits Rouge, a fait l’objet de saccage et de destruction par des populations riveraines.

Le Gouvernement condamne avec fermeté cet acte de vandalisme contre des installations sanitaires destinées à sauver des vies humaines.

Le Gouvernement rappelle que la construction de centres d’accueil dans plusieurs quartiers d’Abidjan vise à augmenter les capacités d’accueil et de prise en charge, en prévision d’une augmentation probable du nombre de malades du COVID-19.

Elles s’inscrivent dans le plan de riposte national destiné à mettre un frein à la propagation de la pandémie dans notre pays.

C’est pourquoi, les auteurs de ces actes seront recherchés et traduits devant les juridictions compétentes.

Le Gouvernement invite les populations à une solidarité nationale en soutien à toutes les initiatives prises par le Président de la République afin de protéger les populations contre la pandémie.

La capacité à déployer des installations sanitaires et à prendre en charge les cas de contamination est le moyen le plus efficace de contenir la pandémie et de réduire le nombre de victimes.

Dans le contexte actuel, le civisme et la solidarité doivent marquer le comportement de chaque citoyen.

                                                    Fait à Abidjan, le 06 avril 2020
                                                                  Sidi Tiémoko TOURE 
                                          Ministre de la Communication et des Médias,
                                                        Porte-parole du Gouvernement
                                                  porteparolat@communication.gouv.ci

En lecture en ce moment

CEI : Voici les membres de la commission centrale

Soro, merci d’avoir sauvé le Hambol