COVID-19 : Les factures d’eau prises en charge par l’Etat coûtent 900 millions FCFA (Ministre Tchagba)





Corovirus,Eau,Tchagba Laurent


Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, a annoncé, samedi, à Abidjan, lors du point quotidien au ministère de la Sécurité et de la Protection civile que les factures d’eau des couches sociales défavorisées pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le cadre du soutien face au Coronavirus (COVID 19) s’élèvent à 900 millions de francs CFA.

Cette mesure, a précisé le membre du gouvernement ivoirien, concerne 316.000 ménages dont 70% à Abidjan et 30% à l’intérieur du pays, soit deux millions de personnes bénéficiaires dont la consommation est comprise entre 1 m3 et 18 m3 d’eau trimestrielle.

Par ailleurs, tous les ménages bénéficiaires qui avaient déjà réglé leur facture d’eau avant l’annonce de cette mesure par le Premier ministre vont bénéficier de cette déduction sur le paiement de la prochaine facture, a clarifié M. Tchagba.

L’une des mesures annoncée par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le 31 mars concernait le report des dates limites de paiement des factures d’eau.

A ce sujet, le ministre Laurent Tchagba a précisé que les factures, qui devraient être payées en avril, sont reportées en juillet et celles qui devraient être au plus tard le 06 mai sont reportées au 31 août.

Il a souligné que ces mesures entraînent la suspension des coupures d’eau pour des raisons d’impayées sur ces périodes, aucune taxe de pénalité et aucun compteur déposé pour impayé.

Pour garantir la desserte en eau potable à Abidjan et à l’intérieur du pays dans cette période de lutte contre la propagation du Coronavirus (COVID-19), le ministre a mis en place un comité de crise composé de son département, de l’Office national de l’eau potable (ONEP) et de la Société de distribution d’eau de la Côte d’Ivoire (SODECI) afin de traiter rapidement tous les défis engendrés par les mesures prises par le gouvernement pour contrer la maladie, de la mise en service de l’usine de production de Saint Viateur qui impactera la Djibi, Abatta, Riviera et Djogorobité.

A cela s’ajoute le démarrage des travaux du projet dénommé “Amélioration des performances techniques et financières du secteur de l’eau potable” (APTF), couvrant 155 sous-quartiers du District d’Abidjan et ses environs d’un coût de 47 milliards de francs CFA, de l’augmentation des camions de citerne de distribution d’eau à Abidjan de trois à sept afin de prendre le relais en cas de rupture de la continuité de service dans les hôpitaux, les camps militaires, les prisons et les quartiers et la sensibilisation contre les casses de conduites de distribution d’eau potable.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ce qui a poussé Yaya Touré à ranger les crampons

Projet de ratification de conventions internationales: les groupes parlementaires PDCI-RDA, Vox populi et Rassemblement quittent le parlement