Coronavirus et escroquerie : la grande colère du préfet d’Abidjan





Coronavirus,Vincent Toh Bi,Préfet d'Abidjan


Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi a exprimé sa grande colère relativement à certaines personnes qui profitent de la pandémie de la maladie à Coronavirus pour escroquer leurs concitoyens.
Dans une publication sur sa page facebook, le préfet s’est insurgé contre ceux qui veulent escroquer leurs camarades en ce moment de crise. 
"Même dans coronavirus, il y en a qui veulent escroquer leurs camarades. On donne sceau, vous vendez au marché. On donne riz, vous vendez, on donne huile, vous vendez. Je ne suis pas d’accord", s’est-il élevé.
Il s’est en outre élevé contre ceux qui veulent paraître aux yeux des autres en profitant des dons. Pour lui, si ces personnes veulent "chercher bon nom", qu’elles prennent leur argent pour le faire.
Pour ceux qui veulent profiter du Coronavirus pour créer des ONG, le préfet a été clair, " je ne signe rien".
Vincent Toh Bi est allé plus loin en révélant que certains sont venus le voir afin qu’il aille voir le "grand frère d’Abobo qui a coronavirus" (Hamed Bakayoko) pour leur donner de l’argent. Tout en se désolant pour cette attitude, le préfet estime que ces personnes devraient être compatissantes pour une fois en disant "Yako" plutôt que de chercher à l’escroquer.
"Les escrocs, ce n’est pas ma porte que vous allez trouver pour escroquer", a averti Vincent Toh Bi, ajoutant que devoir, c’est de servir Dieu et les autres.

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Liberté provisoire pour Laurent Gbagbo et Blé Goudé : Pourquoi la juge Herrera est réticente au huis clos du jeudi

Elections locales: Des candidats "intimidés et spoliés" de leurs victoires mettent en place un collectif