Abobo Belleville : neuf personnes décédées après avoir consommé du Koutoukou





Abobo,Koutoukou,Vincent Toh Bi


Neuf (9) personnes ont trouvé la mort entre le 16 et le 23 Avril 2020, dans le sous quartier de Belleville, dans la commune d’ Abobo.

Mais ce sont six personnes dont l'identité exacte a été vérifiée.

Selon le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi qui donne l’information sur sa page Facebook, ces personnes sont  mortes après avoir fréquenté le même bistrot où se vend la même boisson, le koutoukou, une liqueur traditionnelle. Et ont eu les mêmes symptômes : douleurs abdominales, vertiges et vomissements.

"Informé tôt ce matin par des personnes anonymes, nous nous sommes rendus sur le site , avec la Mairie d’Abobo et les forces de sécurité. L’Institut National d’Hygiene Publique (INHP) est à l’œuvre pour les analyses toxicologiques. Sur place, nous avons fait la découverte de 2.300 litres de koutoukou entreposés dans de mauvaises conditions chez un grossiste du quartier", explique t-il sur sa page Facebook.

Une fois encore, il a rappelé que dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 tous les restaurants, bars , maquis, buvettes, bistrots sont interdits de fonctionnement. Avant de demander aux populations de s’abstenir de boire du koutoukou. Car "dans ce genre de situation, il est difficile de savoir si les quantités suspectes ont approvisionné d’autres gbêlêdromes dans le Département d’Abidjan. Nous en appelons donc à la vigilance des consommateurs de koutoukou et des populations d’Abidjan".

Pour rappel, en Juin 2019, la consommation de koutoukou frelaté avait coûté la vie à 10 personnes dans le village d’Abatta.

Solange ARALAMON

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gestion du nouveau marché de Sassandra: Elus et populations accordent leurs violons

Coronavirus : Une opération de lavage et de désinfection des rues du district d'Abidjan démarre le 30 mars