Six mois après sa mise en place le mouvement "Sur les traces d’Houphouët-Boigny" fait son bilan à mi-parcours





Sur les traces d'Houphouet Boigny,Adjoumani,Bilan,Rhdp


Quelque six mois de sa mise sur les fonds baptismaux, le mouvement "Sur les traces d'Houphouet Boigny" a tenu ce jeudi, une réunion à l'hôtel du district du Plateau pour faire le bilan à mi parcours du mouvement mais aussi donner quelques informations sur les missions quant à l'organisation du prochain congrès du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix  (RHDP).
Ci-dessous l'intégralité du un discours d'orientation du président exécutif du mouvement, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

  NOTE D’ORIENTATION 
DU MINISTRE KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI


Mesdames et Messieurs les membres fondateurs du mouvement SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY, cela fera bientôt six mois que notre mouvement a été porté sur les fonds baptismaux, six mois que nous avons décidé d’engager avec courage et lucidité ce combat à l’intérieur du PDCI–RDA pour faire résonner et entendre la cause du RHDP.Six moi dis-je, que nous avons décidé de prendre nos responsabilités face à l’histoire afin d’éviter, une nouvelle fois, la dispersion des enfants d’HOUPHOUET-BOIGNY, pour s’engager résolument sur la voie du développement grâce à la paix et à la stabilité retrouvées.

Mesdames et Messieurs les ministres, 
Messieurs les PCA, 
Messieurs les DG, 
Mesdames et Messieurs, 

Il nous est apparu nécessaire, à l'orée de l'année nouvelle, une année 2019 qui affiche au compteur de nombreux défis pour nous-mêmes, pour le RHDP et pour toute la Côte d’Ivoire, de marquer un arrêt pour faire un point d’étape.
L’objectif étant de procéder à une analyse saine de la situation et prendre les dispositions les plus appropriées afin de relever efficacement les défis à venir.
Mesdames et Messieurs, 
Chers frères et chères sœurs, 

Je voudrais avant d’aller plus loin, saluer votre courage, votre bravoure et votre sens élevé de la responsabilité. Vous les membres fondateurs, vous les précurseurs, oui vous qui avez osé vous engager dans un contexte où prononcer le mot RHDP était perçu comme un péché de lèse-majesté, où parler de parti unifié suffisait pour vous bannir ou vous retirer l'étiquette de "vrais militants du PDCI–RDA", car en vérité, c’est vous les vrais militants du PDCI-RDA, parce que vous avez une haute idée de la philosophie politique du Président Félix Houphouët-Boigny. Votre engagement a été utile pour notre pays. Il a permis à l’opinion nationale et internationale de comprendre qu’au PDCI-RDA, il y avait des hommes et des femmes soucieux de préserver l’héritage que le Président Houphouët-Boigny nous a légué, à savoir la Côte d’Ivoire. Le PDCI-RDA n’a été qu’une arme de combat, un instrument au service de la réalisation d’une vision, d’une ambition politique.
Aujourd’hui, les données ont changé. C’est pourquoi, il faut s’adapter à l’ère du temps. Voilà le sens de la création du RHDP.

Je voudrais saluer tous les élus et cadres qui nous ont fait confiance et qui nous ont rejoint.
Je voudrais saluer et féliciter particulièrement les ministres Amédée Kouakou et Danho Paulin pour leur courage et leur engagement. Ce n’était pas chose évident au regard des responsabilités qui étaient les siennes de se déterminer aussi rapidement et publiquement.

Monsieur le Ministre Amédée Kouakou, je voudrais personnellement te dire merci. Monsieur le Ministre Danho Paulin, je voudrais également du fond du cœur vous exprimer toute ma reconnaissance. Nous avons vécu beaucoup de choses ensemble. Nous avons été la cible de beaucoup de critiques et d’attaques. 
L’on a voulu présenter de nous l’image de personnes ingrates, de personnes qui ont trahi mais, nous avons tenu bon. Nous avons investi le terrain, nous avons investi tous les hameaux. Ensemble, nous avons parcouru toute la Côte d’Ivoire pour porter le vrai message de l’amour, du rassemblement, de la fraternité, de la tolérance, du dialogue, de l’unité, toutes ces vertus qui sont chères au Président Félix Houphouët-Boigny dont nous voulons suivre les traces.
Messieurs les Ministres, Aujourd’hui est une opportunité pour moi pour vous dire merci, infiniment merci, mille fois merci.

A ces remerciements, je voudrais également associer mon jeune frère, l’intrépide Kouakou-Habonouan Louis pour son engagement à nos côtés. 
Pour lui également, comme pour tous les cadres et élus que vous me pardonnerez de ne pas tous citer, adhérer à notre mouvement ne fut pas un exercice facile. Vous avez subi des pressions et même des menaces de tout genre mais, vous avez tous tenus. 
Permettez-moi d’adresser également mes félicitations au maire élu de Bocanda, Kramo Kouassi, qui a réussi à faire adhérer au mouvement des populations issues de l’Iffou et du N’Zi Comoé.
Je voudrais également saluer les jeunes et les femmes de notre mouvement, et leur dire toute la fierté de les avoir à nos côtés.Nos Amazone à nous, avec à leur tête Madame Ehui Agnéro, cette grande figure du PDCI-RDA. Celle dont la présence à nos côtés rassure. Madame la Présidente, je voudrais profiter de l’occasion pour saluer votre belle démonstration de force et de puissance le 7 décembre dernier au palais de la culture de Treichville à l’occasion de la commémoration du 25è anniversaire du décès du Président Félix Houphouët-Boigny.

Qu'il me soit permis aussi de saisir cette rencontre pour remercier, en notre nom à tous, les plus hautes autorités de notre pays, en particulier Son Excellence Monsieur le Président de la République, Alassane Ouattara, et le premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour leurs appuis multiformes, leurs conseils avisés et leurs encouragements qui nous ont permis de glaner bien de succès.
Enfin, remercier de hautes personnalités du PDCI-RDA qui nous ont entouré de sages conseils, qui nous ont soutenu mais qui ont préféré garder une certaine discrétion pour l’heure.

Mesdames et Messieurs,
Grâce à votre engagement et à votre dévouement, le mouvement SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY est devenu une force politique qui compte en Côte d’Ivoire. À travers nos différents meetings politiques qui ont été un succès à tous les niveaux, nous avons démontré que les bases du PDCI–RDA adhèrent massivement aux parti unifié et que ce projet tient à cœur aux Ivoiriens.
Nous avons réussi à renverser la vapeur, à faire basculer l’opinion et à freiner la campagne d'intoxication.
Mesdames et Messieurs,
Je suis fier de ce que nous avons réalisé en si peu de temps. Notre premier objectif sera bientôt atteint avec la mise en place du parti unifié.Mais nous devons aller plus loin. Nous devons retrousser nos manches car c'est maintenant que le plus dur commence. L'année 2019, je le disais est une année de défis, une année déterminante est même décisive avant 2020.C'est un virage que nous ne pouvons pas rater, Car les espoirs placés en nous sont énormes. Nous devons davantage être présents sur le terrain, ratisser plus large. Nous devons mieux nous structurer, mieux nous organiser, mieux coordonner nos actions pour être plus efficaces.Voilà ainsi fixés le cap et les objectifs de cette rencontre d’échange.Je vous propose, à cet effet, l’ordre du jour suivant :

en point 1, les informations
en point 2, la structuration du mouvement
et en point 3, les divers 


Je vous remercie pour votre aimable attention.

En lecture en ce moment

Trésor public de Côte d’Ivoire : Le mérite de l’institution reconnu à travers 3 prix panafricains

Saga des pros ivoiriens : Gervinho encore buteur, Serge Aurier prie pour son adversaire gravement blessé