Fonction publique : le ministère dévoile les nouveaux horaires de travail





Fonction publique,horaires de travail,CNS


Du fait de la pandémie du Covid-19, le ministère de la Fonction publique avait réaménagé les horaires de travail. Après le communiqué du Conseil national de sécurité (CNS), allégeant les dispositions qui avait été arrêtées pour lutter contre la prorogation de la maladie, le ministère vient de rendre publique une note rétablissant les horaires normaux de travail. 

  COMMUNIQUE    

Le Ministre de le Fonction Publique communique : 

En application des mesures arrêtées par le Conseil National de Sécurité, au cours de sa réunion du jeudi 14 mai 2020, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus (COVID-19), les dispositions initialement arrêtées dans le communiqué n°522/MFP/DGFP du 25 mars 2020 sont modifiées comme suit : 

      1 – Les horaires de travail sont rétablis conformément au décret n°2012-04 du 11 janvier 2012 instituant le système de la journée continue dans les Administrations de l'Etat, les Etablissements Publics Nationaux et les Collectivités Locales, à compter du lundi 18 mai 2020 ;

            Matin de 07 heures 30 minutes à 12 heures 30 minutes

            Après-midi de 13 heures 30 minutes à 16 heures 30 minutes. 

     2 - pendant toute la durée de la crise du coronavirus, les services doivent être organisés pour tenir compte des mesures barrières arrêtées par le Gouvernement, notamment le lavage régulier des mains à l'eau et au savon ou leur désinfection avec une solution hydroalcoolique, le port obligatoire du masque et la distanciation physique d'au moins un mètre entre les agents dans un bureau. 
Chaque Ministère reste responsable de la bonne organisation et de la continuité du service public dans son secteur d'activités. 
 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

UEMOA / Opérations de placement, de prises de participation et d’investissement : La prime de risque, un référentiel supplémentaire

Affaire carte d’identité : "On ne peut pas reprocher à un parti politique de payer la carte d’identité de ses membres" (Mamadou Koulibaly)