Assemblée mondiale de la santé: António Guterres (SG de l'ONU) déplore "les stratégies divergentes" face à la Covid-19





Covid 19,ONU,OMS


A l’ouverture de la 73ème Assemblée mondiale de la santé, ce lundi 18 mai à Genève, le Secrétaire général des Nations Unies,  António Guterres, a fustigé les stratégies divergentes adoptées par les pays  pour lutter contre la pandémie de Covid-19.
"Nous avons vu des expressions de solidarité, mais très peu d’unité dans notre réponse face à la Covid-19. Les pays ont suivi des stratégies différentes, parfois contradictoires, et nous en payons tous le prix fort", a déclaré António Guterres.
"De nombreux pays ont ignoré les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)", a-t-il ajouté par visioconférence depuis New York à l’ouverture de cette réunion annuelle des 194 pays membres de l’OMS qui se tient virtuellement pour la première fois de son histoire.
En conséquence, le virus s’est répandu dans le monde entier et se dirige maintenant vers les pays du Sud, où il pourrait avoir "des effets encore plus dévastateurs. Et nous risquons de nouveaux pics et de nouvelles vagues", a mis en garde le Chef de l’ONU.
Or, selon le Secrétaire général de l’ONU, le nouveau coronavirus doit être un signal d’alarme  qui a exposé notre fragilité collective». "Il est temps de mettre un terme à l’arrogance", a relevé le Chef de l’ONU, ajoutant que ce profond sentiment d’impuissance  doit nous inciter à plus d’humilité . En gros, devant ces menaces mondiales, mortelles, la communauté internationale doit "trouver une nouvelle unité, une nouvelle solidarité".
Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après la COSEF-CI : Les enseignants du supérieur et les chercheurs annoncent une grève pour le 20 mai

Après sa bagarre avec Yvidero, Eunice Zunon : "Je ne veux pas influencer négativement"