New-York Forum Institute : Alassane Ouattara invite ses homologues à privilégier des programmes de santé, d’éducation et de formation





New-York Forum Institute


Le président Alassane Ouattara a invité mardi, les dirigeants africains à privilégier les programmes de santé, d’éducation et de la formation des jeunes en Afrique, lors de New-York Forum Institute (NYF-Institute) , le premier événement virtuel de haut niveau consacré à l’Afrique sur le thème “Pour une Afrique résiliente, quelles voies tracer ?”.

Ces initiatives majeures doivent permettre notamment à la jeunesse africaine d’avoir des emplois et de demeurer sur le continent pour contribuer à son développement, a indiqué le chef de l’Etat ivoirien, ajoutant qu’elles entrent dans le cadre de la mise en oeuvre des voies et moyens pour une nouvelle gouvernance mondiale en faveur de l’Afrique face à la pandémie mondiale, COVID-19.

Première en son genre, cette rencontre a réuni des chefs d’État et de gouvernement africains qui ont fait preuve d’un leadership exemplaire lors de la crise sanitaire liée au coronavirus. Il s’agit des présidents Julius Maada Bio de la Sierra Leone, Mahamadou Issoufou du Niger, Uhuru Kenyatta du Kenya et Macky Sall du Sénégal et Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire.

Cette table ronde virtuelle de haut niveau a mis en avant les leçons que l’Afrique peut apporter au monde en adressant les risques socio-économiques auxquels le continent est aujourd’hui confronté pour apporter des solutions pour le bien-être communautaire en Afrique.

Cette table ronde a permis aux cinq chefs d’Etat africains d’exposer leurs actions individuelles et collectives dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 et de lancer un appel en faveur d’une nouvelle gouvernance mondiale.

Plusieurs intervenants prestigieux étaient invités, entre autres, le président de Heirs Holdings, Fondateur, Fondation Tony Elumelu, Tony O. Elumelu, Associé Senior et Président, McKinsey Afrique, Dr. Acha Leke, l’envoyée spéciale de l’Union Africaine contre le COVID-19, Dr Ngozi Okonjo-Iweala et la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, Dr Vera Songwe.

Le NYF-Institute est une fondation à but non lucratif qui propose, à la fois, des solutions concrètes et innovantes pour stimuler la croissance économique en créant de nouvelles alliances et favorise des partenariats pour l’émergence de jeunes talents et entrepreneurs en période de crise, a-t-on appris. Il est basé à New-York et fondée par Richard et Cécilia Attias.

(AIP)

Nmfa/kp

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Football : Zinedine Zidane de retour au Real Madrid (officiel )

Can 2019 (Préparation) : Les Comores annoncent un match amical contre les Éléphants