Affaire Drogba -WAC : La réplique de Koné Abackar





Fooball,Wac,Didier Drogba


Réponse du berger  à la bergère.  A la suite de la contribution du camp Didier Drogba  sur  l’affaire de 240 millions de francs CFA  qui l’oppose au WAC, le club de Williamsville  n’a pas tardé  à réagir dans un communiqué pondu par son service de communication.

 

 

 

Communiqué

« Williamsville Athletic Club est et demeure exclusivement la propriété des Diaby », peut-on lire en bas du communiqué torchon pondu par le camp Didier Drogba .
Cette famille respectable peut alors pousser un ouf de soulagement. Car, depuis le début de cette affaire, nous avons toujours affirmé avec véhémence, que l’ex capitaine des Éléphants n’a jamais injecté 240 millions dans ce club, comme l’ont tenté de faire croire ses sbires. Notamment, Zoro Marc, lors d’une émission de la Team sur la 3.
Justin Wabotou le confirme plus loin. « A toute fin utile, rappelons que l’objectif visé par le meilleur buteur africain de la ligue des champions en prenant ses parts dans le capital Sport Consultant Afrique via sa holding norvégienne, était de contribuer à soutenir un club ivoirien, en l’occurrence le Wac, engagé en compétition africaine sans véritable moyens financiers, aux dires du Sieur Abackar.. »

Mieux, ils accentuent notre victoire dans cette bataille médiatique en affirmant, nous citons. « Pour conclure, nous avons le devoir et l’obligation de souligner que Sport Consultant Afrique n’a plus de contrat avec le Wac depuis 7 ans… », tel que libellé par l’avatar Justin Wabotou. On n’a pas besoin d’aller loin dans les études pour comprendre l’incohérence du camp Drogba dans cette affaire.

En principe, nous devons nous arrêter sur cette vérité inouïe qu’on tentait de travestir pour cause électorale.
Mais ce serait faire preuve de légèreté quand on sait que l’honorabilité de notre président Koné Abackar est fortement entachée.
Aussi paradoxalement que cela puisse paraître, comment peut-on affirmer »Que le Sieur Abackar Koné, qui se dit président du Wac n’est d’ailleurs point signataire pour le compte dudit club à la Fédération ivoirienne de football « , selon les termes de Justin Wabotou. Alors que monsieur Koné Abackar continue de jouir pleinement de ses attributs depuis sa prise en fonction en 2011, date à laquelle le club était en D3?
Comment peut-on faire pression pour un simple parrainage à quelqu’un qu’on ne reconnaît pas en tant que tel comme étant le premier responsable de cette équipe de Williamsville ?

Pour revenir à cette affaire de 240 millions qui alimente la toile, il faut dire qu’on est tous d’accord que l’ancienne gloire du football ivoirien a pris des parts dans le capital de Sport Consultant. Le chargé de communication du Wac, s’était longuement prononcé sur ce sujet dans sa page officielle. D’ailleurs, nous nous rejouissons qu’il a été le premier à prouver avec précision la nature de ce contrat et qu’il a même pris soin de le mettre à la disposition de certains avatars du camp Drogba pour témoigner sa bonne foi. Juste pour dire que le Wac n’avait aucun partenariat avec DD.

Et comme le dit l’adage « vaut mieux être seul que d’être mal accompagné « .
Nous ne cesserons jamais de le dire, la plaie de l’ancien buteur de Chelsea se nomme, Eric Nelson Monnet. Un nom bien connu du milieu du football ivoirien, beaucoup plus pour des malversations que des actes positifs.

Faut-il accorder du crédit à Eric Nelson Monnet, qui a doublé il y a quelques années Me Roger Ouegnin sur des équipements de la marque Jako?
Doit-on prendre pour parole d’évangile un ancien manager des Elephants, auteur de détournement de fonds à la FIF (Il avait été viré sans préavis pour ces faits)?
Doit-on continuer encore de croire à un supposé bras droit qui a fait disparaître au fin fond des divisions inférieures, le club de toute une région, Adzopé Fc?
Peut-on faire confiance à quelqu’un qui est en train de décimer petit à petit une famille pour bénéficier seul des largesses de leur progéniture ?

Il y a trop de zones d’ombres dans ce fameux communiqué commandité par Éric Nelson Monnet.
Non, monsieur, l’avatar, le Wac n’a fait que cinq jours à Casablanca et non deux semaines comme mentionné. (Vous pouvez vous renseigner à l’office national des sports)

Pourquoi Eric Monnet n’a t’il pas publié la note réglée par Drogba à Casa, encore moins les décharges des 3 millions 160 mille que DD a donné par tranches au Wac de 2015 à 2018?

Il en est incapable parce qu’il se donnait le malin plaisir de « couper la route » chaque fois qu’il venait pour une commission. (Les témoins sont encore vivants).

A dire vrai on s’attendait à mieux. Voir même la publication d’un contrat dans lequel Abackar Koné pour le compte du Wac et Drogba apposaient leur signature. Alors que ce n’est pas le cas.

En effet, on n’a jamais nié le fait que Drogba et Sport Consultant étaient en partenariat.
Et là vous faites bien de publier une partie du contrat dont nous avons la même copie.

Justin Wabotou, Eric Monnet vous a-t-il dit combien il a touché dans le dos de Drogba rien que pour nouer le contact avec les Norvégiens ?

Vous a-t-il signifié que son mentor n’a pas respecté une partie de son contrat alors qu’il était censé verser 300 millions de francs pour le fonctionnement du projet après avoir payé ses actions à hauteur de 240 millions de francs cfa?

Pourquoi ne vous dit-il pas que l’affaire est pendante en justice alors que plus bas vous écrivez ceci. « De ce fait, ses nombreux mensonges, escobarderies, diffamations et autres atteintes à la dignité et à l’honneur du meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale de football, pour se donner bonne conscience et bonne contenance vont certainement obliger et cela, à son corps défendant Didier Drogba à saisir les Tribunaux pour un dénouement définitif et heureux de cette affaire.. ». C’est à croire cher avatar que vous êtes encore loin de connaître tous les contours de ce sujet.

Concernant toujours cette affaire, nous souhaiterions un face à face public pour clarifier les choses.

Vous prétendiez publier des captures de conversations, alors faites le. Et on verra vers la fin qui aura honte.

Pour ce qui est du terrain de Vitré, sachez que c’est un bail emphytéotique. Par conséquent, c’est un bail immobilier ou contrat de location dont la durée est extrêmement longue. Pour le cas d’espèce, celui entre Sport Consultant et Vitré est de 99 ans.

Pour finir, nous en appelons au bon sens des agents de joueurs relativement au transfert d’un footballeur libre de tout contrat.

Comment Eric Monnet peut faire croire, on ne sait par quel gymnastique qu’une telle transaction pour le recrutement d’un footballeur libre peut générer des retombées financières pour un club?

Heureusement que Mala Douegui Jean dont il est question vit à Abidjan pour non renouvellement de son contrat. Il pourra au nom de la manifestation de la vérité se prononcer sur un quelconque montant touché par le Wac lors de son transfert à Phœnix Rising.
Sercom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Plus de 600 emplois créés en 5 ans grâce au “Prix Alassane Ouattara du Jeune Entrepreneur Emergent

Crise du Coronavirus : ce que Guikahué reproche à Ouattara