Nouvelles décisions de la CPI dans le procès de Gbagbo et Blé Goudé: Le Front populaire ivoirien (FPI) se prononce





CPI,Laurent Gbagbo,Blé Goudé,FPI



“Le Front populaire ivoirien salue cette décision importante qui marque  un tournant dans la lutte pour la réconciliation nationale dans laquelle le parti s’est toujours engagé “, a déclaré le secrétaire  général du Front populaire ivoirien (FPI), Assoa Adou, au cours d’un point-presse animé ce  vendredi à Abidjan-cocody, concernant  la levée des restrictions de l’ancien président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, par la Cour pénale internationale (CPI).
pour Assoa Adou, le signal que vient de donner la CPI est sans contexte une opportunité que le pouvoir devrait saisir  pour "rassembler effectivement tous les ivoiriens autour de la mère-patrie “.
Pour ce faire,  il appelle le Gouvernement, à saisir “cette opportunité historique”, pour “créer les conditions d’un véritable dialogue républicain en vue de la paix et de la cohésion nationale”.
En effet, la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé de modifier les conditions de liberté de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé le jeudi 28 mai.
Avec cette nouvelle donne, ils sont désormais libres de tout mouvement et pourront se rendre dans n’importe quel pays ayant ratifié l’accord sur la CPI si celui-ci donne une suite favorable à leur demande
Pour rappel, le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé a débuté le 28 janvier 2016 et avaient été acquittés par la cour en février 2019. Sur appel du procureur Fatou Bensouda, ils étaient sujet à une liberté sous conditions. Ce qui fait que Laurent Gbagbo était en Belgique quand Blé Goudé vivait toujours aux Pays-Bas.
Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Assemblée nationale : la modification de l’article fixant les règles d’acquisition de la propreté des terrains urbains adoptée en commission

Empoisonnement à Abatta : Voici les derniers développements de l’affaire