Côte d’Ivoire/ Le transfert des compétences des partis issus du RHDP pour le parti unifié sera connu au congrès ordinaire du 26 janvier





Rhdp,Congrès,Parti


Le président du comité d’organisation du congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Adama Bictogo a annoncé, mercredi, la création du parti unifié RHDP avec la mise en place des modalités de transfert des compétences des partis membres, lors du congrès prévue le 26 janvier.

«  Le transfert des compétences des partis, des mouvements et associations, qui aujourd’hui fonctionnement conformément à leur règlement intérieur, permettant au RHDP de fonctionner désormais en parti politique, se décidera pendant le congrès », a déclaré Adama Bictogo.

Le congrès est seul souverain à décider des modalités de ce transfert des partis constitutifs du RHDP vers le RHDP en tant que parti, a indiqué le PCO du congrès ordinaire du RHDP, lors d’une conférence de presse tenue mercredi au Parc des sports de Treichville.

Pour Adama Bictogo, le RHDP sera un parti à partir du 26 janvier. “Il n’y a pas ambiguïté sur la création du RHDP”, a-t-il soutenu. Et le nouveau parti parlera au nom du RHDP, les militants et sympathisants de ce parti devront marquer leur adhésion par leur mobilisation et leur adhésion.

Face à l’attitude de certains cadres du RDR qui tergiversent quant à leur adhésion au RHDP, il a déploré le fait que ceux-ci veulent être dans la plateforme de l’opposition ivoirienne en création, “en allant là-bas à midi et le soir, veulent venir au RHDP”.

« C’est un congrès d’adhésion, un moment de clarification. Si tu n’es pas RHDP, tu es dans l’autre plateforme », a-t-il insisté.

Quelque 150 mille personnes sont attendues à ce congrès ordinaire du RHDP annoncé pour le  26 janvier au stade Félix Houphouët-Boigny, au Plateau.

(AIP)

nmfa/cmas

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une fillette de deux ans périt dans un incendie à Yopougon

Côte d’Ivoire : le FPI demande aux partisans de Laurent Gbagbo de s’abstenir de manifester en Belgique, son pays d’accueil.