Après l’arrivée de la dépouille mortelle de N’St Cophies : l’Etat prévoit un hommage mérité à l’artiste





N'St Cophies


Natifs de Dimbokro, la localité de naissance de l’artiste, les ministres Ramata Ly-Bakayoko, Adama Coulibaly ainsi que le secrétaire d’État auprès du ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme chargé du Logement social, Koffi N’Guessan Lataille et quelques acteurs du monde de la communication, des arts et de la culture, tels que Monique Séka, Claude Tamo, Séri Sylvain, Victor Yapobi, étaient présents le mercredi 3 juin à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët,  aux côtés des membres de la famille biologique, fans et proches du défunt, pour accueillir la dépouille mortelle de l’artiste ivoirien N’St Cophies.

C’est avec émotion marquée par un temps de prières pour l’artiste que le cercueil a été accueilli sur le tarmac. Et par le respect de la parole donnée du Président de la République, qui a pris en charge le rapatriement de la dépouille, les mélomanes et confrères artistes pourront rendre un hommage bien mérité en terre ivoirienne à N’st Cophies.

Pour rappel, de son vrai nom Ernest Koffi Kouadio, N'St Cophies qui a marqué notre musique de sa créativité en sonorités et des couleurs rouge et noir de ses tenues vestimentaires et des titres comme "Zopio dance", "Zogoda", est décédé le 8 mars 2020 aux Etats-Unis, des suites d'une longue maladie.

Selon ses proches, dans ses derniers instants, il préparait sa reconversion en  œuvrant pour le développement de la région du N’Zi d’où il est originaire. Il aurait souffert d’un Accident vasculaire cérébral (Avc), il y a quelques mois puis a semblé se remettre avant d’être emporté par le mal.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Un dispositif de soutien au financement des PME mis en place au sein de l’UEMOA

Les centaines de millions pour Notre-Dame font débat dans la France des “gilets jaunes”