USA/ Mort de George Floyd : Que risque le policier responsable de sa mort





usa,george floyd,D. Chauvin,inculpation


 

Derek Chauvin, le policier qui, le 25 mai à Minneapolis, s’est agenouillé sur le cou  de George Floyd pendant plus de huit minutes, provoquant sa mort par asphyxie, avait dans un premier temps été inculpé seulement d’homicide involontaire.

Mais après des manifestations dans plusieurs Etats sa mort vient d’être requalifiée en "meurtre" comme le réclamaient des centaines d’américains.

Les trois autres agents qui l’accompagnaient sont désormais également poursuivis, pour complicité, et placés en détention. Les quatre policiers ont été licenciés.

Cette requalification change la donne. Aux Etats-Unis, les Etats n’utilisent pas de la même façon les termes « meurtre au premier », « deuxième » et « troisième degré » dans leur Code pénal. La définition exacte des crimes varie selon les juridictions.

Au départ, Derek Chauvin était poursuivi pour « meurtre au troisième degré », l’équivalent d’homicide involontaire en droit français. Seuls trois Etats ont des lois sur le « meurtre au troisième degré » : le Minnesota, la Floride et la Pennsylvanie. Chacun de ces trois Etats définit différemment le « meurtre au troisième degré ».

 Au Minnesota, où est mort George Floyd, il est défini comme le meurtre involontaire d’un autre par un acte éminemment dangereux commis avec un esprit pervers et sans égard pour la vie humaine". La peine encourue est de vingt-cinq ans de prison et d’une amende pouvant aller jusqu’à 40 000 dollars.

Le procureur général du Minnesota Keith Ellison a déclaré à la presse américaine que pour inculper un meurtre de "deuxième degré" il faut avoir "l’intention"  que la mort soit le résultat. " Nous soutiendrons que George Floyd a été agressé, ce qui constituera le crime sous-jacent ", a-t-il ajouté.

Mais selon BFMTV, Derek Chauvin pourrait risquer la prison à perpétuité, d’autant plus que son dossier est déjà chargé : selon les médias américains le policier a déjà été impliqué dans de nombreuses affaires de violences policières et a fait l’objet de 18 plaintes.

   

      Marie-Claude N'da (stagiaire)

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Droits d’auteur : Le Burida initie une caravane de sensibilisation dans trois grandes villes du pays

Football : AS Vita Club, une crise post-électorale ?