Les vœux de nouvel an de Mamadou Koulibaly, c’est le réveil de la société non-politique





Nouvel an,voeux,réveiller,Mamadou koulibaly


L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Mamadou Koulibaly, contrairement à la tradition qui veut qu’en début d’année, on formule ses vœux à tous ceux qui nous sont chers, a une façon particulière de le faire. Il appelle la société civile à accompagner ces vœux d’actions.
" En ce début d’année, c’est le moment des vœux. C’est comme si on pense que le simple fait de souhaiter devrait entraîner la réalisation (…) Si vous formulez des vœux, il faut les accompagner d’actions, de mouvements, de plaidoiries fortes pour que ceux qui décident en tiennent compte", a exhorté le fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider, opposition) dans "les jeudis de Mamadou Koulibaly ", une tribune où il s’exprime sur des questions d’actualité. 
Au cours de cette tribune, le député-maire d’Azaguié a abordé d’autres sujets. Il s’est offusqué de l’ordonnance pris par le président de la République, Alassane Ouattara permettant à un ministre d’être président de conseil régional.
Le 12 décembre, "le conseil a adopté une ordonnance modifiant l’article 25 de la loi du 1er août 2000 portant code électoral ainsi que son projet de loi de ratification. Cette ordonnance lève l’incompatibilité entre la fonction de président de conseil régional et de celle de membre de gouvernement", a déclaré le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, après le Conseil.
"On fait les élections municipales et régionales. La loi dit qu’on ne peut pas être président de Conseil régional et en même temps dans le gouvernement. Et une fois les résultats (des élections) obtenus, le président de la République, sans aucune autorisation du parlement, sans aucune autorisation du peuple de Côte d’Ivoire, de ses représentants, prend une ordonnance pour dire désormais, on peut être président de conseil régional et ministre", a déploré M. Koulibaly pour qui cette ordonnance est illégale. 
" L’ordonnance est illégale, les députés le savent", a-t-il ajouté, s’étonnant que les peuples de Côte d’Ivoire, laissent les politiciens tordre le cou à la loi, sans rien dire.
De la réhabilitation du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon, à la destruction d’une partie de la forêt du banco pour le passage du métro, à l’expiration des cartes d’identité en 2019 et à la gestion des fonds publics, Mamadou Koulibaly a appelé la société non-politique à prendre ses responsabilités, ajoutant " n’attendez pas que quelqu’un fasse votre bonheur. C’est à vous de construire votre bonheur et le bonheur de vos enfants".
" Mes vœux pour 2019, c’est que cette société non-politique se réveille pour dire c’est notre vie il faut qu’on arrête de jouer avec nous", a-t-il dit. 
Poursuivant, il a rappelé que "les détournements de denier public, l’affectation de bien, les routes qui se dégradent tout de suite" vont être remboursés par la population, avant de conclure, "vous avez donc le droit de demander des comptes ". 

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Pari réussi pour ‘’Tchomba’’

Prix du reporter Lafarge Holcim : C’est parti pour la 2e édition