Côte d’Ivoire/ Andé: Un match de football à l’origine d’un conflit communautaire à Brou Akpahoussou





Côte d’Ivoire/ Andé: Un match de football à l’origine d’un conflit communautaire à Brou Akpahoussou


                                                      retrouvez la titrologie ici 

Un match de football disputé mercredi a entraîné un conflit entre les communautés Malinké et Agni, jeudi à Brou-Akpahoussou, un village de la sous-préfecture d’Andé, occasionnant des dégâts matériels importants, notamment la destruction d’habitations au quartier Dioulakro de la localité, a appris l’AIP, vendredi de source préfectorale.

Selon le sous-préfet de d’Andé, Allah Yao Alain, joint au téléphone par l’AIP depuis Dimbokro, qui a déploré l’incident, une finale d’un tournoi de football qui opposait l’équipe du quartier Dioulakro à celle du quartier Agni serait à la base du conflit. Un penalty sifflé en faveur de l’équipe du quartier Agni, à quelque 10 mn de la fin du match, a été contesté par les joueurs de l’équipe de Dioulakro, et il s’en est suivi une bagarre au cours de laquelle le trophée a même été détruit, a-t-il expliqué.

 

A lire aussi  : Côte d’Ivoire/ Des blessés dans un affrontement entre gendarmes et populations dans un village de Tiassalé

 

Après des conciliabules qui ont mis fin aux échauffourées, les jeunes de Dioulakro se sont rendus à la chefferie pour présenter leurs excuses. Le chef a jugé utile de renvoyer au lendemain, le temps que les esprits s’apaisent, pour une résolution définitive du différend, a poursuivi le sous-préfet Alla.

Cette source indique que “c’est dans cette attente que les jeunes du quartier Agni ont fait irruption, jeudi matin, dans le quartier Dioulakro détruisant les habitations”.

«Il n’y a pas eu de perte en vies humaines ni de blessés graves », relève le sous-préfet, qui dit s’être rendu ce vendredi matin dans la localité.

Il annonce également qu’un détachement du peloton mobile de Daoukro et de la brigade de gendarmerie de Bongouanou a été dépêché dans la localité, où le calme est revenu.

                                                                 retrouver la titrologie ici 

(AIP)

En lecture en ce moment

La Côte d’Ivoire se dote d’un manuel de gestion des flux migratoires à ses frontières

Nouvelle profession : intoxicateur !