Annulation de l'examen du CEPE: Voici ce qui est prévu pour les candidats libres





Examen CEPE,Candidats libres


Le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle a annulé l'examen du CEPE pour les candidats officiels pour la session 2020, pour cause de l'épidémie de coronavirus. 
Mais pour ne pas pénaliser les candidats libres, le ministère a décidé de faire subir les épreuves de l’examen du CEPE 2020, simultanément à l’examen blanc n°2 des candidats officiels.
"Sur instruction du Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Madame Kandia CAMARA, et dans un souci d’équité, les candidats libres, au nombre de 6596 répartis dans les IEPP des 41 DREN/DDEN du pays, vont subir les épreuves de l’examen du CEPE 2020, simultanément à l’examen blanc n°2 des candidats officiels",  à annoncé ce jeudi, la directrice des examens et concours, Dosso Nimaga Mariam, face à la presse.

Les sujets de cette évaluation à venir sont du même format que ceux des examens de fin d’année et les modalités du déroulement des épreuves demeurent inchangées, a ajouté Dosso Mariam, garantissant en outre "la crédibilité et la validité de cet examen".
L’évaluation finale du CEPE session 2020, à laquelle les candidats officiels et libres devaient prendre part est suspendue pour cause de la pandémie à coronavirus, rappelle-t-on.
Les candidats officiels devant être évalués à partir des notes obtenues au contrôle continu qui comprend annuellement deux compositions et deux examens blancs organisés par chaque circonscription de l’enseignement préscolaire et primaire.
Ce sont au total 6.596 libres, répartis dans les IEPP des 41 DREN/DDEN du pays, vont subir les épreuves de l’examen du CEPE 2020.
Les épreuves vont se dérouler le lundi 22 juin 2020 et la proclamation des résultats est prévue pour le mercredi 8 juillet 2020.

Lambert KOUAME 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Accusation de Soro pour recel : le procureur confirme la saisine de la Cour de cassation

Processus électoral : La Fondation Kofi Annan aux côtés de la CEI