Mondial 2022 : Rigobert Song se prononce sur la mise à l’écart d’André Onana





mondial-2022-rigobert-song-se-prononce-sur-la-mise-a-lecart-dandre-onana


Le sélectionneur des lions indomptables, Rigobert Song, s’est exprimé sur l’absence du portier André Onana, écarté  du groupe avant le match contre la Serbie.   Il n’a pas manqué de montrer son mécontentement a l’égard de son joueur.  « Je donne plus d'importance à l'équipe qu'à un joueur. Onana a demandé à s'en aller et nous l'avons accepté. Il y a 26 joueurs dans cette équipe qui travaillent ensemble pour cette compétition et nous voulons montrer cet esprit de discipline et de respect. Nous sommes ici pour le prouver. C'est un grand gardien, mais nous nous concentrons sur l'équipe (...) Il faut du respect et de la discipline pour être dans le groupe. Je favorise le groupe.», a-t-il confié.

Pour le sélectionneur, le travail en équipe est très important que les intérêts de l’individu car il faudra rester concentré jusqu’au bout. 

 «Vous devez vous assurer que l'équipe prime sur l'individuel. Je lui ai demandé d'attendre et nous verrons s'il va rester avec nous. Il faudra qu'il revienne dans les règles. L'équipe est plus importante que les intérêts de l'individu (...) Bien sûr, le poste de gardien est important et c'est un joueur important, mais nous sommes dans un tournoi difficile et je sais ce que nous devons faire, c'est-à-dire faire en sorte que l'équipe soit la plus importante (...) Il faut s'adapter à la discipline de l'équipe. Si vous ne pouvez pas le faire, si vous ne pouvez pas vous adapter à ce que nous demandons à cette équipe, je pense qu'il faut se retirer et prendre ses responsabilités. L'équipe est plus importante que les individualités. J'accepte la responsabilité de la décision», déclare le sélectionneur du Cameroun. 

 

Djeneba Diakité (stagiaire)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Remplacement du FCFA par l’Eco : Les ministres de l’UEMOA se félicitent des "avancées historiques"

Offensive diplomatique : Kandia Camara et plusieurs ministres à l’assaut du marché turc