Éducation nationale : la mutuelle prépare la réforme de ses textes





Éducation nationale,MUPEMENET,mutuelle,assemblée générale,Yamoussoukro


" L’importance de notre présence ici aujourd’hui, est le constat que les nombreuses incompréhensions qui secouent notre mutuelle sont de la seule résultante de l’insuffisance des textes actuels de notre mutuelle. Au regard de cela, il y a lieu que nous nous retrouvions pour rédiger de nouveaux textes qui respectent les standards nouveaux de la gestion des mutuelles", a expliqué le vice-président de Mutuelle des personnels et enseignants du ministère de l’Éducation nationale de Côte d’Ivoire (MUPEMENET), Tohou Ernest. Il a tenu ses propos pendant son exposé de recadrage sur les nouveaux textes face aux 36 délégués de la mutuelle.
En fait, la direction générale et le Conseil d’administration de la Mutuelle sont en séminaire de recadrage à Yamoussoukro pour réfléchir sur de nouveaux textes à proposer à l’assemblée générale prévue pour se tenir dans la capitale politique, le 10 juillet prochain.
Le changement de dénomination des agences régionales qui deviennent désormais des agences MUPEMENET-CI avec les mêmes pouvoirs des anciennes délégations régionales, la levée du verrou de l’âge et de l’extension de la qualité de membre des participants, le balisage des démissions, qui interdit désormais les démissions en groupe sont entre autres changements prévus dans les textes. Il sera également proposé à l’assemblée générale le dégraissage des effectifs, avec l’extirpation des syndicats et de l’administration centrale des assemblées générales de la mutuelle, la réduction des montants alloués aux frais des funérailles, la cessation de fonctions des administrateurs admis à faire valoir leur droit à la retraite, la redéfinition des attributions du comité de contrôle, la mise en place du comité électoral qui sera composé de 3 membres pour le renouvellement des instances et l’institution d’un budget alloué au conseil d’administration.
" Le soutien à toutes ces innovations en vue est ressenti par la présence massive des délégués à Yamoussoukro", a indiqué Boko Mickaël, président du Conseil d’administration de la MUPEMENET. Pour qui, " l’heure est à l’action et non aux débats". Il s'est dit engagé dans une gestion dont le seul but est d’assurer aux mutualistes des prestations de qualité. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Après le décès de sa sœur, Charles Blé Goudé frappé à nouveau par un malheur

Côte d’Ivoire: Le Conseil politique du RHDP annonce la mise en place de ses organes Centraux et structures d'encadrement