Église catholique: Le Pere Mathias Vigan, Pape autoproclamé au Benin exclu





Église catholique, Bénin, Daagbo Parfaite,


L’Abbé Mathias Vigan, le pape autoproclamé de Banamè (secte dirigée Parfaite dit Daagbo,  (dieu autoproclamé) est exclu de la vie cléricale,  a été radié par le Vatican.
 En effet, réunis en session plénière ordinaire à Ouidah du 09 au 11 juin 2020, les évêques béninois ont porté cette information à la connaissance de leurs fidèles information.
" La CEB  (Conférence épiscopale du Bénin) porte à la connaissance du peuple de Dieu que, durant ses assises, elle a reçu de Rome, un courrier de la Congrégation pour la doctrine de la foi, portant renvoi de l’état clérical de monsieur l’Abbé Mathias Vigan, c’est à dire qu’il n’est plus prêtre de l’Eglise catholique",  précise le communiqué en son point 10,  relayé par la page Facebook Catholikia .  
Signée par Mgr Victor Agbanou, cette information relève que la décision a été notifiée à l’épiscopat béninois le 30 Mars dernier. 
Il faut noter qu’avant cette radiation, le père Mathias Vigan et des partisans de cette ‘‘église catholique privée de Banamè’’ dont Vincentia Tadagbé Tchranvoukinni dite Parfaite avaient été excommuniée. 
Qui est le père Mathias Vigan ?
Prêtre catholique  du diocèse d’Abomey, le Père Mathias Vigan  était curé  de la paroisse Sainte Odile de Banamé  (un petit village non loin d’Abomey). Exorciste reconnu, c’est au cours d’une ses séances délivrance qu'il s’est laissé convaincre par  Vincentia Tadagbé Tchranvoukinni, une jeune fidèle désireuse d'avoir des charismes.
 "Je suis la sainte vierge Marie, Dieu esprit saint et Dieu le père venu sur terre pour combattre les forces du mal notamment la sorcellerie", lui fait-elle savoir. C’est donc ce discours aux contours blasphématoires qui a séduit le premier responsable de cette mission catholique malgrés les nombreux rappels à l'ordre de l’Evêque d’Abomey, Monseigneur Eugène Cyrille Houndekon. Le rôle joué par l'ex-prêtre dans l’expansion de cette Église schismatique intrigue plus d'un avec  des pratiques empruntées aux catholiques (célébration, ornements, titres, etc). 
Il s'est auto-proclamé pape, le samedi 17 novembre 2012. Avec pour nom de règne pontifical, Christophe XVIII, il se présentait ainsi comme le nouveau Pape pour l'Eglise catholique 
"Je suis Dieu et vous dites à juste titre que c’est Moi qui sonde les cœurs et c’est vrai car Je sonde effectivement les cœurs. C’est donc  Moi Seul qui peux décider de qui peut être Pape ou non. Christophe XVIII est un Pape céleste",  avait clamé à cette époque Parfaite Daagbo (dieu auto-proclamé), de qui avait reçu la charge papale. 11ans après, l’Eglise s’est définitivement séparée de l’ancien curé. 
Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

FPI : Agnès Monnet nommée Conseiller politique du président du parti (décision)

Election avortée du président de l'UNJCI: le président du bureau du congrès rassure