Amadou Gon Coulibaly, l'ultime voyage





Obsèques Amadou Gon Coulibaly,Inhumation,Korhogo,Peleforo Gbon


Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 juillet dernier sera inhumé ce vendredi, au caveau familial, après la prière mortuaire à la grande mosquée de Korhogo, sa ville natale, dans l'intimité familiale.
Après les hommages de la nation, de sa formation politique,  le Rassemblement  des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), et l'hommage des regions de savanes et autres, ce sera la fin. Pas un au revoir. Mais un adieu. 
Son mentor, le président Alassane Ouattara aura fait tout ce qui est humainement possible. Mais le Tout Puissant, qui sait le pourquoi des choses en a décidé autrement.
Ainsi, ce petit fils du patriarche,  Péléforo Gbon, ancien collaborateur de feu le président Félix Houphouet-Boigny va rejoindre ses ancêtres. 
Malgré les mots d'encouragement,  ce départ que certains qualifient de précipité va laisser un vide tant au niveau de sa famille, de sa région,  du gouvernement que de sa formation politique dont il était le porte-étendard en vue des élections présidentielles de 2020.
Celui que ses intimes appellent AGC (Amadou Gon Coulibaly) quitte ainsi la scène.  "Le lion" s'est tu à jamais. Il ne rugira plus.  Clap final pour celui qui fait l'unanimité autour de ses qualités de bosseur et d'homme d'État.
Adieu!
Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Covid-19 : voici les nouvelles décisions du Conseil national de sécurité 

Le concours de recrutement des enseignants du supérieur ouvert