Obsèques de Gon Coulibaly : "je pleure quelqu'un qui a aidé la communauté éducative" (Kandia Camara)





Obsèques de Gon Coulibaly,Gon Coulibaly,communauté éducative,Kandia Camara


Face à la famille de l'éducation nationale ivoirienne, la ministre Kandia Camara a rappelé qu'elle pleure le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly parce qu'il était non seulement un frère, un patron, mais également une personne qui a su donner une priorité à ce secteur.
" Le chef a une vision, mais il faut quelqu'un pour la mise en œuvre de cette vision. Il a su traduire en action la vision du président. Je pleure un frère, mais je pleure quelqu'un qui a aidé la communauté éducative", a-t-elle soutenu devant l’Intersyndicale du secteur Éducation-Formation, représenté par David Bli Blé, la Mutuelle des personnels et enseignants du ministère de l’Education nationale (Mupemenet-ci), représentée par son Pca Boko Brou Michael et l'Union des enseignants du Rhdp (Ue-Rhdp) avec à sa tête son président national, l’honorable Abdoulaye Kouyaté. Pour elle, l'illustre disparu mérite bien ce dépassement massif au regard des actes concrets qu’il a posé en faveur du secteur l’éducation nationale et qui font que les partenaires et les organisations internationales, à travers la mise en œuvre de la vision du président de la République par Amadou Gon Coulibaly, reconnaisse que la Côte d'Ivoire a accordé une priorité à l'éducation et à la formation.
Rappelant des acquis obtenus par la famille du secteur éducation-formation, la ministre a rappelé le déblocage des salaires, les concours professionnels, le projet de logements sociaux sans apport initial des enseignants, etc.
Pour la ministre, la communauté éducative doit faire en sorte de respecter ce qui est désormais un pacte entre le Premier ministre et elle : "Il faut honorer la mémoire de ce grand serviteur de l'Etat en exerçant votre métier avec beaucoup de responsabilité et en faisant en sorte de prendre en compte la trêve sociale que vous avez signé avec lui. Il faut donc honorer cela".
Le représentant de l’Intersyndicale, David Bli Blé, a déclaré à l'endroit de la ministre : " nous vous demandons d'être forte. Nous vous savons une femme forte, une combattante. La solution ne se trouve nulle part que dans la prière et dans le recueillement".
Dr. Ouattara Drissa, au nom de l'UE-RHDP, qui a reconnu les liens forts qui unissaient le défunt à la communauté éducative, a assuré de la continuité du combat.
La forte délégation de la communauté éducative qui s'est rendue à Korhogo pour les obsèques du Premier ministre, a fait des dons en nature et en espèce.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Episcopat : Mgr Pierre Marie Coty est décédé (Communiqué)

Côte d’Ivoire- Election partielle/ Port- Bouët va vivre son printemps sous le mandat du candidat du RHDP