Crise au Mali : l’opposition crache sur les résolutions de la CEDEAO et menace





Crise au Mali,Réaction de l'opposition,CEDEAO


 

 

L’opposition malienne a rejeté lundi, les résolutions prises par les chefs d’états de la CEDEAO en vue de la résolution de la crise qui a éclaté depuis les élections contestées des députés.

Lundi, les chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont tenu, un sommet extraordinaire sur la situation socio-politique au Mali.

A l’issue de ce sommet, la conférence des chefs de l’Etats et du gouvernement a pris plusieurs décisions, entre autres, la démission des 31 députés dont l’élection est contestée, y compris le Président du Parlement, la recomposition de la Cour constitutionnelle.

Les chefs d’Etats ont également recommandé la mise en place rapide d’un Gouvernement d’union nationale avec la participation de l’opposition et de la Société civile dont la tâche prioritaire devrait être la mise en œuvre toutes les réformes, recommandations et décisions issues du dialogue national inclusif et de traiter les questions de gouvernance, en particulier les Accords d’Alger.

En réaction à ces résolutions, l’opposition dit niet à toute ces réformes et recommandations de la CEDEAO.

Elle campe toujours sur sa position, celle de voir le président Ibrahim Boubacar démissionner de la tête du pays et menace de reprendre les manifestations le 3 août.

Khady Sanogo (stagiaire)

En lecture en ce moment

Grave accident de la circulation de samedi à Cocody, le ministre des Transports formel : "la loi s'appliquera dans toute sa rigueur"

Côte d’Ivoire / Célébration du 1er mai : "Depuis que nous sommes passés centrale syndicale, tout s’abat sur nous" (Zadi Gnagna)