Affi, Guikahué et Bictogo chez Hamed Bakayoko : voici les raisons de la rencontre 





Affi,Guikahué,Bictogo,Premier ministre,Hamed Bakayoko


Le tout nouveau Premier ministre Hamed Bakayoko vient de frapper un grand coup. Il a reçu, ce mercredi 06 août 2020, les leaders de trois grands partis politiques. Il s'agit du Front populaire ivoirien (FPI), du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) représenté respectivement par Pascal Affi N'Guessan, Maurice Kacou Guikahué et Adama Bictogo. Pourquoi donc cette rencontre juste après sa prise de fonction le 4 août 2020 ? 
La réponse vient du Premier ministre lui-même : "J’ai voulu consacrer mes premiers jours à la Primature à des échanges avec les animateurs de la vie politique de notre pays. Ma priorité est d’instaurer un dialogue permanent, sincère et franc". Hamed Bakayoko a dit vouloir faire "l’économie de crises aux conséquences dramatiques pour nos Etats".
Des raisons qui, vraisemblablement, ont convaincu ses hôtes du jour sur sa démarche. En témoignent leurs propos. 
"Nous nous réjouissons de la démarche du Premier ministre Hamed Bakayoko. Il a tenu à nous rencontrer pour nous faire part de l’esprit dans lequel il entend mener sa mission, à savoir un esprit d’ouverture, de dialogue, d’échanges afin que tous les problèmes qui vont se poser à la Côte d’Ivoire puissent être réglés dans le cadre du dialogue, de façon apaisée", a soutenu Affi N’Guessan. Kacou Guikahué ne dit pas autre chose : " Il est ouvert et prêt au dialogue, pour débattre de toutes les questions qui concernent la vie de la Nation. C’est un Premier ministre issu d’une majorité, mais qui prend en compte tous les Ivoiriens, y compris les opposants". Et Adama Bictogo d'ajouter : "cette rencontre a permis de faire le point du processus électoral en cours, de discuter de la Commission électorale indépendante, du parrainage.A regard des enjeux que représentent les élections à venir, nous devons nous donner les moyens de nous engager résolument vers des élections apaisées, pour une Côte d’Ivoire qui s’inscrit durablement dans la paix".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Le témoignage émouvant d’une jeune ivoirienne, "esclave sexuelle" en Libye

CPI : Simone Gbagbo a foi en la libération de son époux