Idriss Diallo '' il faut changer la gouvernance de la Fif '' (déclaration)





Football,Fif,Didier Drogba


Élection à la Fédération Ivoirienne de Football

Déclaration Team YID du 24/08/2020

1. Le dimanche 23 Août 2020,c’est avec une réelle satisfactionque nous avons été informés, via les réseaux sociaux, d’une lettre de la FIFA datée du 21 août et signée par Monsieur Veron Mesengo-Omba, Directeur du Département Associations membres. 

Entre autres, cette lettre précise que la FIFA est d’avis que le Comité d’Urgence de la FIF n’est pas compétente pour suspendre le processus électoral ; ce dernier est toujours en place et doit reprendre sans délai. 

La FIFA invite alors la Commission électorale à reprendre ses travaux et en rappel les règles de fonctionnement. De même, la FIFA invite le Comité Exécutif, le cas échéant, à fixer une nouvelle date de l’Assemblée Générale Élective.

2. Je note que cette décision de la FIFA, rejoint en droit la lecture que notre liste a faite de la suspension du processus électoral par le Comité d’Urgence de la FIF. En effet, par une lettre adressé à la FIF, datée du 18 août 2020, nous avons indiqué que nous sommes d’avis que :
«..cette mesure de suspension du processus électoral est irrégulière pour plusieurs raisons.
Après avoir énuméré lesdites raisons nous avons conclu que :

La Commission dispose (...) d’une totale indépendance et d’une plénitude de juridiction pour trancher les difficultés qui se présentent à elle. (...)

Et que il nous apparaissait que
(...) ni le Comité d’urgence, ni le Comité Exécutif ne pouvaient suspendre le processus électoral.(...) Il revenait (...) à la Commission de trancher les difficultés auxquelles elle faisait face quelles que furent celles-ci, à l’exclusion de tout autre organe, sauf la FIFA
   
3. La lettre de la  FIFA vient donc mettre fin à ce débat et relancer le processus électoral. Cela ne sert donc à rien d’écrire à la FIFA pour chercher à expliquer quelque autre point de vue juridique. Il faut se concentrer sur l’essentiel, c’est à dire la relance du processus et surtout la fixation d’une nouvelle date de l’assemblée générale élective.

Nous invitons donc la Commission électorale et le Comité Exécutif à prendre la mesure de leurs responsabilités respectives et faire en sorte qu’au plus vite nous allions à des élections transparentes, qui, rappelons- le, auraient dû se tenir avant le 30 juin 2020 !

Sur la question de la nouvelle date des élections, il me faut préciser qu’il est possible d’organiser ces élections dès ce mois de septembre 2020, par simple glissement des dates, en décomptant la durée de l’interruption. 

Ainsi le 26 septembre 2020 m’apparaît être une date utile. C’est d’ailleurs cette position que nous entendions défendre à l’assemblée générale extraordinaire du 29 aout qui a été finalement annulée.

4. Une fois de plus, la crise de l’interruption des travaux de la Commission électorale aura démontré qu’il faut changer la gouvernance de notre fédération. C’est le sens de l’engagement des membres de mon équipe et moi dans cette campagne.

Une fois de plus, nous invitons toutes les forces du changement à nous rejoindre pour renouveler la face de notre fédération et construire ensemble une politique sportive dynamique, qui ramènera nos clubs et nos sélections nationales au firmament de l’Afrique avant de s’attaquer au reste du monde.

Pour le sport et pour la nation, nous le devons !

Yacine Idriss DIALLO
1er Vice-président de l’AFAD

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election présidentielle : "Jusqu’à preuve du contraire, ce sera le 31 octobre 2020" (Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, président CEI)

Nommé dans les instances du RHDP, un député demande à la direction le retrait de son nom