BAD : "A cause de la Covid 19 l’Afrique a perdu plus d’une décennie des gains réalisés en matière de croissance économique" (Adesina)





Bad,Covid19,Coronavirus,Afrique


DISCOURS D’OUVERTURE DU DR. AKINWUMI A. ADESINA, PRÉSIDENT DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT, À L’OCCASION DES ASSEMBLÉES ANNUELLES 2020 DU GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT, ABIDJAN (COTE D’IVOIRE)
26 août 2020

Excellence, Monsieur le Président Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire,
Honorable Ministre Niale Kaba, Présidente du Conseil des gouverneurs,
Honorables gouverneurs,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil d’administration, et chers membres du personnel de la Banque,
Mesdames et Messieurs,
1. Bonjour et bienvenue aux Assemblées annuelles 2020 de la Banque africaine de développement.
2. La famille de la Banque africaine de développement s’est agrandie, passant de 80 à 81 pays. Je vous invite à vous joindre à moi pour souhaiter la bienvenue à notre nouveau membre, la République d’Irlande, qui nous rejoint officiellement au cours de ces Assemblées annuelles.
3. Je tiens à vous exprimer ma profonde gratitude, Excellence Monsieur le Président Alassane Ouattara, pour avoir bien voulu accepter de participer à cette cérémonie d’ouverture de nos Assemblées annuelles, par vidéo.
4. Vous consacrez toujours du temps à la Banque. Vous l’avez fait en octobre dernier, lorsque nous nous sommes tous réunis ici pour une réunion extraordinaire de notre Conseil des gouverneurs.

5. Ici même, à Abidjan, nos gouverneurs ont approuvé l’augmentation de capital la plus importante de l’histoire de la Banque africaine de développement. Vous nous avez encouragés.
6. Votre gouvernement au complet s’est joint à nous – y compris notre regretté Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. C’était un ami cher de la Banque. Veuillez accepter, Monsieur le Président, nos sincères condoléances à vous, au gouvernement et au peuple de Côte d’Ivoire, qu’il a servi avec abnégation. Que son âme repose en paix.
7. Aujourd’hui, Monsieur le Président, vous êtes à nouveau ici pour nous encourager. Je vous en remercie chaleureusement.
8. Excellence, je réaffirme l’engagement de la Banque africaine de développement et de son Président de continuer à travailler en étroite collaboration avec vous et avec le nouveau Premier ministre, M. Hamed Bakayoko, que nous félicitons pour sa nomination.
Excellence, Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,
9. Alors que nous sommes réunis ici aujourd’hui, le monde a changé. Une pandémie mondiale de COVID-19 a bouleversé tous les plans, y compris les voyages. La santé et la sécurité sont devenues des paramètres essentiels dans toute prise de décision. C’est pourquoi les Gouverneurs de la Banque ont pris la décision extraordinaire de tenir des Assemblées annuelles virtuelles, pour la première fois dans l’histoire de la Banque.
10. Des circonstances extraordinaires appellent des mesures extraordinaires. Je vous applaudis, Messieurs les Gouverneurs de la Banque, pour votre sagesse, votre sensibilité et votre leadership.

lire la suite sur l'expression

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Taux de suicide : La Côte d'Ivoire parmi les pays les plus touchés

Election FIF: Drogba met le doute dans l’esprit des Ivoiriens