Mabri Répond à Ouattara : "Ceux qui ont peur, ce sont ceux qui refusent de passer la main à une nouvelle génération"





Investiture Mabri,Présidentielle,Alassane Ouattara


Le président de l’Union pour la démocratie et la paix, Albert Mabri Toikeusse, investi ce vendredi comme candidat du parti à l’élection présidentielle d’octobre 2020 n’a pas manqué se saisir l’occasion pour apporter une réplique à Alassane Ouattara qui samedi avait dit que ses opposants avaient peur de lui.

"Nous n’avons pas peur", a répondu Albert Mabri Toikeusse. Pour l’ex allié d’Alassane Ouattara, ceux qui ont peur, "ce sont ceux ce sont ceux qui n’acceptent pas de créer des conditions équitables et transparente pour une élection apaisée. Ce sont ceux qui arbore un couteau pour trancher les querelles là où on a besoin d’une aiguille pour coudre le tissu social".

Se voulant plus incisif, Mabri Toikeusse a fait savoir que ceux qui ont peur "ce sont ceux qui, n’ayant pas compris que le corps social tout comme le corps humain a besoin de se renouveler avec des substances nouvelles refusent de passer la main à une nouvelle génération.

Il a fait savoir à ceux qui refusent de passer la main que leurs enfants et leurs petits-enfants, bien formés, sont nombreux et prêts à assurer la relève pour la gloire de la Côte d’Ivoire.

 Ceux qui ont peur et je voulais le leur dire que leurs enfants et leurs petits-enfants, bien formés, sont nombreux et prêts à assurer la relève pour la gloire de la Côte d’Ivoire.

Après le décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, désigné candidat du RHDP, Alassane Ouattara est revenu sur sa décision de ne pas briguer un 3e mandat. Il s’est repositionné dans le starting-block, estimant qu’on ne peut pas préparer un candidat en trois mois, rappelle-t-on.

S’agissant des conseillers officiels et officieux Mabri pensent qu’ils veulent sacrifier les intérêts des Ivoiriens. Pour lui, ceux-ci manquent de courage et n’ont pas le niveau d’engagement qui leur permet de faire des sacrifices pour la patrie ivoirienne.

Ex- allié d’Alassane Ouattara dans le RHDP, Albert Mabri Toikeusse a claqué la porte pour se porter candidat de l’UDPCI à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 30 octobre 2019

Africa Sports malgré la médiation, Vagba et les frondeurs toujours à couteaux tirés