Covid-19 : les journaux ivoiriens peu intéressés par la situation des femmes, selon une étude





Covid-19,situation de la femme dans les jouranux,ISTC


Les journaux ivoiriens sont peu intéressés par la situation des femmes dans le traitement de l’information sur la pandémie de la maladie à Coronavirus, selon les résultats d’un monitoring réalisé par l’Institut des sciences et techniques de la Communication (ISTC-Polytechnique) sur cinq quotidiens ivoiriens.

Les résultats de ce monitoring, dénommé "mediawatch" ont été rendus publics, vendredi, au cours d’une journée de réflexion portant sur le traitement sensible au genre de la pandémie du coronavirus par la presse ivoirienne initiée par l’Observatoire « Femmes, Occupez les Médias ».

Ce monitoring qui a porté sur cinq journaux à savoir, Fraternité Matin, Soir Info, Patriote, Notre Voie et Le Nouveau Réveil, sur la période du 2 au 8 juin 2020 montre que sur le volume des articles produits sur le Covid-19, seuls 2,47% sont consacrés à la femme de façon spécifique.

Ce qui a fait dire à Coordonnateur Projet FOM à l’ISTC Polytechnique, TANOH Pierre Célestin que "les journaux ivoiriens sont peu intéressés par la situation des femmes".

Revenant sur l’objet de cette journée de réflexions, Tanoh Pierre Célestin, par ailleurs, coordinateur a fait savoir qu’elle répond à un double impératif à savoir rendre public les résultats de ce mediawatch et d’en faire une analyse critique pour élaborer une représentation de la couverture Covid-19 sensible au genre, et, dégager des pistes de bonnes pratiques et mécanismes propres à promouvoir une couverture professionnelle et sensible au genre des informations relatives au Covid-19.

La Président du Comité d’Organisation de cette journée de réflexion et coordonnatrice de l’Observatoire « Femmes, Occupez les Médias » de Côte d’Ivoire, Marie-Laure Zakry, a saisi l’occasion pour présenter le projet FOM, une initiative de l’Institut Panos Afrique de l’ouest et mis en œuvre dans quatre pays à savoir la Côte d’Ivoire, Mali, Niger et le Sénégal sur la période de 2016 à 2020.

Le réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPRELCI) Lassina SERME a partagé l’expérience du réseau sur le monitoring des médias en ligne dans le traitement du covid-19, car ayant, constaté la prolifération des fausses informations sur les médias sociaux avec l’apparition du covid-19.

Grâce à cette action le réseau a créé une plateforme dénommée « Ivoirecheck » qui permet de relayer les vraies informations sur la pandémie.

Au terme de la journée, plusieurs recommandations ont été faites en vue d’une meilleure couverture médiatique du covid-19 et des femmes par les médias ivoiriens.

Il a été recommandé aux médias de tenir compte du genre dans le traitement lié au covid-19, d’être professionnels dans le traitement de l’information et d’identifier des points focaux « genre » dans les rédactions.

A l’endroit de l’Observatoire, il est demandé la création d’un partenariat OSC-média pour la création de la passerelle et le renforcement des capacités des journalistes et des OSC afin qu’ils s’approprient la notion de « genre ».

Quant aux gouvernants, ils devront procéder à une éducation communautaire pour faire face aux fausses informations.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Musique ivoirienne: Bientôt un salon pour établir les vrais diagnostics

La gare de taxi de Koumassi fermée suite à des scènes de violence