Période électorale : l’Association des musulmans sunnites sensibilise les leaders religieux sur la paix et la cohésion sociale





AMSCI,Musulman,période électorale


L’Association des musulmans sunnites de Côte d’Ivoire (AMSCI) sensibilise les leaders religieux sur la paix et la cohésion sociale à quelques jours de l’élection présidentielle, prévue le 31 octobre prochain.

Elle a organisé le dimanche 27 septembre, à l’école confessionnelle Markaz Aïcha d’Abobo Houphouët-Boigny, un panel à l’endroit des guides et prédicateurs musulmans venus des différentes régions de Côte d’Ivoire, sur la communication en période électorale, une période qualifiée de "sensible".

Les échanges ont tourné autour du thème central, à savoir, "’La communication des Imams, prédicateurs et guides religieux en périodes sensibles".

Le Cheick Hassan Touré, dans sa communication, a souligné la nécessité d’accorder aux leaders religieux, la place qui leur convient quelle que soient la situation et éviter les discordes qui nuisent à la cohésion et à la paix. Il a insisté sur le respect de l’ordre et de ne pas contester publiquement le point de vue de l'autorité.

Pour lui, il faut privilégier l'intérêt général au détriment l’intérêt individuel et éviter les discours qui peuvent nuire à la cohésion et à la paix. 

Dr Siaka Diarra, abondant dans le même sens, a énuméré quelques comportements que le responsable religieux doit intégrer dans son discours, notamment construire sa communication sur un argumentaire solide tiré du Coran, communiquer avec sagesse, adapter sa communication à l'auditoire en tenant compte de leur compréhension de l'Islam.

Selon les circonstances, le paneliste a demandé aux guides religieux d’adapter leur communication en fonction de leur cible.

Il leur a conseillé de prononcer des discours qui favorisent l’instauration et la préservation de la paix et de la sécurité tout en mettant en garde contre la destruction des biens publics et privés.

Cet atelier qui intervient à quelques jours des élections présidentielles a vu la participation plusieurs structures musulmanes, dont le CODIS ont pris part à cette rencontre, note-t-on.

Lambert KOUAME avec SERCOM

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Lutte contre la propagation de la Covid 19 : La Corée au secours des populations de Koumassi-campement

Affaire "Kobenan Adjoumani contre les jeunes de Daoukro" : le député Olivier Akoto fait des précisions