Observatoire de la qualité des services financiers : Un instrument qui s’impose de plus en plus





Observatoire de la qualité des services financiers,OQSF-CI,Moussa Mamadou


Créé en 2016 grâce à un partenariat entre la Banque mondiale et le gouvernement ivoirien, l’ Observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire (OQSF-CI) s’impose de plus en plus comme un instrument indispensable et incontournable dans la relation entre les fournisseurs de services financiers et les consommateurs.

Pour Moussa Mamadou, secrétaire exécutif de l’OQSF-CI, l’observatoire va aujourd’hui au délà de son objectif qui est d’améliorer le niveau d’accès des populations au crédit, pour induire le renforcement de l’inclusion financière. Pour lui, cet objectif pourra être atteint si la qualité de l’offre de services financiers est renforcée et qu’une saine concurrence entre les fournisseurs est instaurée. L’Observatoire contribue également à une meilleure sensibilisation du public aux enjeux de la finance de détail et à une bonne compréhension des services y relatifs.
L’OQSF-CI renferme de nombreux atouts pour les différentes parties, notamment les fournisseurs qui regroupent les établissements de crédit, les systèmes financiers décentralisés, les émetteurs de monnaie électronique, les sociétés d'assurance et les services financiers de la Poste et les consommateurs qui sont les personnes physiques et les organisations consuméristes.
Pour les organismes financiers, le principal atout réside dans sa vocation à susciter une saine émulation en évaluant, périodiquement, la mise en œuvre de politiques et de procédures assurant à leurs services les standards de qualité escomptés. Pour les consommateurs des services financiers, il contribue à leur protection et valorise l’éthique financière par la promotion du règlement amiable des différends dans le cadre de la médiation financière.
Véritable cadre de rencontre et d’échange avec les consommateurs et vecteur de consolidation de leur ancrage sociétal et de leur image, l’observatoire entrevoit de mettre à la disposition des populations un programme d’éducation financière qui contribuera à accroître les connaissances du public en matière de finance, à l’informer de ses droits ainsi que des voies de recours possibles et, plus généralement, à le sensibiliser à l’adoption des bons réflexes financiers. Cette initiative sera accompagnée de la mise en service, à brève échéance, d’un site comparateur des offres des fournisseurs de services financiers qui améliorera la compréhension des clients, renforcera la transparence et favorisera la comparabilité.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Le ministre de l’Agriculture dévoile les grandes lignes du SARA 2019

Rencontre Bédié-Gbagbo: "je n'ai pas attendu l'acquittement de Gbagbo pour dire que sa place n'est pas à l'étranger" (KKB)