Revue de presse : l'opposition durcit le ton, le pouvoir continue sa campagne électorale





Revue de presse,opposition,pouvoir,campagne électorale,Bongouanou


À moins de deux semaines de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, la situation demeure confuse sur le terrain politique. Pendant que l'opposition qui a appelé à la désobéissance civile durcit, ce qui a donné lieu à des heurts très violents, ce week-end, le pouvoir continue de battre campagne. Ce qui transparaît dans les Unes des journaux, selon les lignes éditoriales. 
Les journaux de l'opposition ont naturellement mis l'accent sur les échauffourées de ce week-end, notamment dans la ville natale de Pascal Affi N’Guessan, Bougouanou, où ce dernier, avec d'autres cadres, ont vu leurs biens privés, vandalisés et incendiés. Ainsi, Notre Voie affiche en manchette : " Tensions pre-électorales à Bongouanou : 3 morts, 14 blessés, la maison d'Affi incendiée". Précisant que "le FPI va porter plainte contre X". Le quotidien Aujourd’hui ne dit pas le contraire : " Violences pré-électorales : le RHDP dérape à Bongouanou". Le Nouveau courrier rappelle : "Bongouanou à feu et à sang". Ajoutant qu’après la rencontre avec la mission de la CEDEAO, l'opposition persiste : "Nous irons jusqu’à la satisfaction de nos besoins". Le Quotidien d’Abidjan ne dit pas autre chose et titre : " La Côte d’Ivoire au bord de l'implosion". 
Les journaux proches du pouvoir mettent l'accent sur la campagne électorale. L'Expression rend compte du passage du candidat du RHDP à Man "les peuples Dan et Wê rassurent Ouattara : les alliés ne se trahissent pas". Le Mandat rapporte les propos du président de la République depuis Man : " Bédié et Affi ont peut d’être humiliés". Le Jour plus ne dit pas le contraire et barre sa manchette avec :" Ouattara à l’opposition, hier : "tant pis pour eux, ils savent qu'ils seront humiliés". 
Le Matin trouve que "Ouattara explose tous les compteurs" pendant qu'il est en campagne pour la présidentielle de 2020.
L'Inter, devant la résurgence de violence, prévient : " Attention ça sent le souffre".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

L'Ong Bethel Food International à la recherche d'un toit pour 87 orphelins

Guiglo : la gendarmerie attaquée par des hommes armés